Relation de l’Islande

Isaac de La Peyrère

Islande

Date de parution 1663. Original français. La date de cet article est celle de la rédaction du livre.

Environ 45 pages, illustré d’une carte. Écrit en français du 17e siècle avec certaines particularités grammaticales expliqués par l’auteur en avant-propos.

Version numérique sous divers formats: Relation de l’Islande by Isaac de La Peyrère.

Ce voyageur, diplomate, littérateur, théologien et exégète biblique de Bordeaux rassemble pour la cour française les connaissances du temps sur l’Islande (il a aussi rédigé un texte semblable sur le Groenland). Il n’a cependant jamais mis le pied sur l’île. C’est un document flagrant de l’ignorance et des préjugés de ce temps. Il commence par des longs louanges subalternes au prince auquel ce texte est dédié. Bien 80% du contenu ne traite que des théories bibliques du peuplement de l’Islande (en commençant par les fils d’Abraham), de théories hallucinantes sur l’histoire du peuple islandais alors qu’il existait à l’époque déjà des relations commerciales stables et des connaissances plus sérieuses. En réduisant le contenu aux faits, on pourrait le condenser sur deux pages seulement.

Mais ce texte ouvre les yeux sur l’état des connaissances médiocres du 17e siècle, alors que nous nous trouvons à la fin de la Renaissance qui incluait aussi un volet historique et scientifique. Il met aussi en lumière indirectement l’hardiesse des explorateurs et voyageurs de ce temps, qui partaient vraiment dans l’inconnu. La Relation de l’Islande indique à peu près la position de l’île, mais ses distances intérieures sont complètement fausses, il n’y a aucune information pratique pour accoster, s’approvisionner etc.

Carte de l’Islande jointe au livre

Carte de l’Islande jointe au livre

Les photos suivantes datent de 2009.

Photos de 2009  de lieux cités dans la relation de 1663

Ci-bas deux extraits de livres importants existants et connus en Scandinavie européenne du temps de La Peyrère. Rien que le contenu de ces livres aurait été plus riche que les longues pages inutiles de la relation. Les pages sont exposés dans la maison près de l’église de Þingeyrar au nord de l’Islande.

Le Landnámabók (« le livre de la colonisation » en français, souvent abrégé Landnáma en islandais) est un manuscrit décrivant de manière très détaillée la colonisation (landnám) de l’Islande par les Scandinaves au 9e et au 10e siècle.

Page du Landnámabók. Photo © André M. Winter

Page du Landnámabók. Photo © André M. Winter

Le Homiliu-bók (sermons islandais) est un recueil de prières chrétiennes du Moyen-Âge islandais et le plus ancien livre conservé d’Islande. Il a probablement été écrit au monastère de Þingeyrar en l’an 1200. C’est un grand manuscrit sur 102 peaux de veau.

Page du Homiliu-bók. Photo © André M. Winter

Page du Homiliu-bók. Photo © André M. Winter

Ces maisons étaient habitées jusqu’aux années 1930. Elles se trouvent dans le sud-est du pays.

Maisons de Lómagnúpur couvertes de gazon. Photo © André M. Winter

Maisons de Lómagnúpur couvertes de gazon. Photo © André M. Winter

Les vikings avaient apporté des moutons, ils s’occupent malheureusement toujours à mager tout ce qui pousse et ils empêchent que la forêt reprenne en Islande.

Moutons peureux près du pont de la route F232. Photo © André M. Winter

Moutons peureux près du pont de la route F232. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.