Profiter de la Provence en hiver

La Provence et plus particulièrement la Côte d’Azur sont pleins de monde durant les mois chauds entre Pâques et début octobre. Il faut connaître les routes et les lieux en détail pour ne pas être fustigé et piégé dans les bouchons ou par les prix des hébergements. C’est complément différent en plein hiver et ce même durant les vacances de fin d’année où il y a quand même quelques touristes hardis sur les routes et où les locaux bougent aussi. Mais c’est juste au point de se retrouver à une quinzaine de personnes sur une grande plage connue ou à cinq camping-cars sur un site en bord de mer avec plein d’espace.

Nous sommes des véritables habitués des voyages durant la saison froide et ce n’est pas pour rien que ce site s’appelle Voyage Hors Saison. Bien sûr, les journées sont courtes, il fait bien plus frais et beaucoup de sites sont fermés. Mais en contre-partie tous les parkings sont gratuits et personne ne se plaindra si on passe une nuit dans un camion aménagé. Il faut rester près de la côte pour ne pas passer des nuits trop froides. En général, ce n’est qu’en bord de mer que les températures en descendent pas sous zéro la nuit. Il suffit de passer une barre rocheuse de moindre hauteur pour perdre une dizaine de degrés. C’est la raison pourquoi nous sommes principalement sur la côte en hiver.

Il faut être conscients que la plupart des locations sont fermés tout comme une grande partie de sites mineurs comme des moulins ou des chapelles. Les grands sites ont cependant ouvert et c’est l’occasion d’avoir des monuments entiers à soi comme l’Abbaye du Thoronet.

Nous voyageons avec un petit camping-car sans douche et sans toilette intérieure et l’hiver représente un certain défi. Il y a cependant un quelques campings ouverts à l’année, dans la régions côtière à peu près cinq. Ils sont rarement bien placés, mais dépannent de manière idéale. Ces dernières années nous sommes passés à un mode mixe: un tiers du temps en camion aménagé, un tiers en location fixe ou chez des amis et le derniers tiers de nouveau en vadrouille en camion. De cette manière, nous arrivons à bien gérer tous nos besoins et aussi à passer les périodes de mauvais temps.

  • En hiver 2019/2020, nous arrivons de l’est dans les Alpes-Maritimes, nous passons la Nouvelle-An avec des amis dans une location à Ramatuelle et pour finir, nous errons encore un peu entre la Sainte-Victoire et l’arrière-pays varois.

Cette liste est complétée au fur et à mesure. Il y a des anciens voyage remontant jusqu’à 1999 et tous les nouveaux qui devront s’ajouter ici.

Des clichés hivernaux

Nous ajoutons ici quelques photos de nos voyages en hiver en Provence.

Une des trois sœurs provençales, l’Abbaye du Thoronet, ouverte mais avec seulement cinq visiteurs dont nous deux début janvier.

Église de l'Abbaye du Thoronet. Photo © André M. Winter

Église de l’Abbaye du Thoronet. Photo © André M. Winter

Les platanes des places de marché sont dépourvus de feuilles, mais c’est tant mieux, car ainsi le soleil peu passer et éclairer les beaux fruits et légumes.

 

Stand de fruits et légumes conventionnels au marché d'Auriol. Photo © André M. Winter

Stand de fruits et légumes conventionnels au marché d’Auriol. Photo © André M. Winter

En observant les prévisions météorologiques, les randonnées sur les sentiers du littoral en hiver sont merveilleuses.

André. Photo © Alex Medwedeff

André. Photo © Alex Medwedeff

Sentier du littoral entre les plages du Domaine de Brégançon. Photo © André M. Winter

Sentier du littoral entre les plages du Domaine de Brégançon. Photo © André M. Winter

Le soleil se trouvant plus bas, on peut en hiver observer plus de couchers de soleil en mer que dans les autres saisons.

Coucher de soleil sur l'île du Grand Ribaud. Photo © André M. Winter

Coucher de soleil sur l’île du Grand Ribaud. Photo © André M. Winter

Il faut bien sûr être conscient de la longueur des ombres en hiver. Ainsi certains vallons peuvent rester à l’ombre toute la journée et comme c’est uniquement le soleil qui chauffe, on peut y trouver du givre même près des côtes.

Hôtel Le Clos des Sept Palmiers. Photo © André M. Winter

Hôtel Le Clos des Sept Palmiers. Photo © André M. Winter

L’hiver est aussi une saison idéale pour l’observation des oiseaux.

Flamants roses dans les Vieux Salins d'Hyères. Photo © Alex Medwedeff

Flamants roses dans les Vieux Salins d’Hyères. Photo © Alex Medwedeff