Faire du canoë dans les Basses Gorges du Verdon

Midi passé, il n’y a plus de marchés ouverts. De plus, en passant au sud de Digne, il n’y a plus de beaucoup de villages avant le Verdon et même là il n’y a pas beaucoup d’habitants.

Il est 15 heures quand nous rejoignons le Bas Verdon près de Saint-Laurent-du-Verdon. Nous sommes sur le un des lac sans nom en amont du barrage de Quinson. Au sud se trouve le grand Camping de l’Éouvière Verte (encore fermé en cette saison). C’est là que nous gonflons notre canoë et nous nous lançons en direction amont dans des gorges.

Il est trop tard pour rejoindre un but précis et Nicolas n’a avec ses 11 ans pas encore assez de force dans ses bras pour faire une excursion sportive. Nous prenons donc notre temps. Les Gorges sont très larges et plus basses ici, mais les abords sont abrupts en dehors des petits lacs.

Vue en direction amont dans les Basses Gorges du Verdon à l'est de St-Laurent. Photo © André M. Winter

Vue en direction amont dans les Basses Gorges du Verdon à l’est de St-Laurent. Photo © André M. Winter

Vue en direction aval dans les Basses Gorges du Verdon à l'est de St-Laurent. Photo © André M. Winter

Vue en direction aval dans les Basses Gorges du Verdon à l’est de St-Laurent. Photo © André M. Winter

Il n’y a pas énormément d’endroits à accoster.

Nicolas en canoë dans les Basses Gorges du Verdon. Photo © André M. Winter

Nicolas en canoë dans les Basses Gorges du Verdon. Photo © André M. Winter

Pause au bord du lac. Photo © André M. Winter

Pause au bord du lac. Photo © André M. Winter

Nous retournons au petit lac en face du camping et en face de notre place d’embarquement. La rive nord et plus dégagée d’arbres et on trouve ici des plages un peu boueuses.

Par contre il est impossible de s’y baigner, l’eau est très froide. Ce n’est pas dû à la saison car à cette époque l’eau du Lac de Sainte-Croix et du Lac d’Esparron sont déjà plus chaudes. Avec la construction du barrage du Lac de Sainte-Croix, les courants souterrains dans le karst ont été déviés de leur parcours naturel. Ces flux froids remontent entre le barrage du  Lac de Sainte-Croix et le lac en aval du barrage de Quinson.

Il y a quelques aménagements touristiques légers au bord sud du lac.

Lac formé par le barrage de Quinson. Photo © André M. Winter

Lac formé par le barrage de Quinson. Photo © André M. Winter

Lac formé par le barrage de Quinson. Photo © André M. Winter

Lac formé par le barrage de Quinson. Photo © André M. Winter

Dans le lac présent, la baignade est autorisée, mais dans le plus petit lac en amont, elle est interdite parce que les flux sont trop froid et le risque ce problèmes cardiaques trop grand.

Nous restons sur la rive nord jusqu’au coucher du soleil. Nous ne nous installons pas pour la nuit car des panneaux interdisent le camping sauvage. Bien que personne ne passera ici, on est quand même bien en vue du pont entre St. Laurent et Artignosc et bien sûr de la rive sud.

Coucher de soleil sur le lac. Photo © André M. Winter

Coucher de soleil sur le lac. Photo © André M. Winter

Nous allons finalement nous cacher au sud de la Pierre aux Trois Blasons. C’est au sud du Verdon sur une piste entre Artignosc et Baudinard. Il fait encore chaud en nous couchant. Nous laissons la porte latérale ouverte et en nous couchant nous entendons les sangliers dans les buissons.

Le matin, nous voyons plus précisément où nous sommes.

Le Trafic dans le maquis. Photo © André M. Winter

Le Trafic dans le maquis. Photo © André M. Winter

En repartant vers Baudinard, nous avons une bonne vue sur le village de Montpezat

Village de Montpezat. Photo © André M. Winter

Village de Montpezat. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.