Une nuit au Phare de Tranøy

Tranøy

Tranøy, Hamarøy, Salten, Nordland, Norge

Il n’est pas encore trop tard, nous pourrions encore faire de la route, mais il y a un site tout près où nous passerons la nuit. Nous arrivons à une destination phare de ce voyage, en l’occurrence un phare bien placé: Tranøy Fyr en face des Lofoten. Avec les températures très froides, on a la vue sur tout le flanc sud de cette chaîne de montagnes émergeant de la mer. C’est assez rare car ces montagnes forment une barrière au Gulf Stream, qui génère certes un climat clément sur les îles, mais les enrobe aussi souvent de nuages.

Il faut quitter la route E6 à Ulvsvåg, tourner à droite après Presteid et aller vers Tranøy. Avant le hameau, on prend la piste sur la gauche et on tombe pile sur le phare.

Les photos de cette page sont du soir, de la nuit et du lendemain matin.

Arrivée en fin d’après-midi

La vue de notre emplacement pour le reste de l’après-midi, la nuit et le lendemain matin.

Phare de Tranøy et Îles Lofoten et Vesterålen

Phare de Tranøy et Îles Lofoten et Vesterålen. Photo © André M. Winter

Notre Trafic et le début de la passerelle de Tranøy

Notre Trafic et le début de la passerelle de Tranøy. Photo © Alex Medwedeff

On aperçoit les Îles Lofoten en arrière-plan.

Phare de Tranøy. Photo © Alex Medwedeff

Phare de Tranøy

Tranøy Fyr. Photo © Alex Medwedeff

La tour métallique est haute de 27 m. Il y avait ici un phare depuis 1864, mais ce phare-ci a été placé au Cap Tranøy ouest en 1936 après avoir servi à partir de 1914 à Moholmen (Vågan). Il a été automatisé en 1991 et les maisons autour servent d’hôtel depuis 1993 durant la saison estivale, même si elles ne semblent pas en bon état début 2014.

À droite la maison du concierge.

André sur la côte granitique de Tranøy et les Îles Lofoten

André sur la côte granitique de Tranøy et les Îles Lofoten. Photo © Alex Medwedeff

La coulisse est incroyable.

Banc près du phare de Tranøy avec les Îles Lofoten en arrière-plan

Banc près du phare de Tranøy avec les Îles Lofoten en arrière-plan. Photo © Alex Medwedeff

Vue vers l’arrière-pays avec la baie Søfthamn. Les montagnes au fond se trouvent autour du Forsahavet.

Écueils du Cap Tranøy

Écueils du Cap Tranøy. Photo © Alex Medwedeff

Les pics visibles sont Vågsfjellet, 948 m, Hansbakkfjelet, 895 m, et Hamnesfjelet, 878 m. Ils se trouvent à plus de 30km au sud-ouest.

Massif montagneux de Hamarøya

Massif montagneux de Hamarøya. Photo © André M. Winter

Le soleil reste radieux jusqu’au coucher.

Phare de Tranøy et sa passerelle. Photo © André M. Winter

Phare de Tranøy et sa passerelle. Photo © André M. Winter

Dans la pratique, nous ne passons pas tout le temps dehors, il fait trop froid pour cela. Le mode de survie est simple: bien habillés, nous explorons et photographions entre 20 et 30 minutes, après nous passons autant de temps dans le camion en actionnant le chauffage stationnaire. En général, nous faisons aussi du thé ou du café et selon l’heure de la journée, on mange aussi.

L’après-midi, c’est plutôt un café et quelque chose du sucré. Aujourd’hui, il nous reste un gâteau à la cannelle que nous avions trouvé dans une épicerie en bord de route. Quand nous avons enfin très chaud et que nous ne roulons plus, nous nous permettons une bière. Arctic beer est une bière de la brasserie Mack de Tromsø.

La nuit à Tranøy

Il fait encore terriblement froid, mais nous nous forçons quand même à sortir. Le phare rayonne, les montagnes blanches brillent tout comme les étoiles et il y a aussi des légères aurores boréales.

Les aurores sont très faibles cette nuit et nous avons du mal à les voir. Ce n’est que lors du traitement numérique des photos qu’elles apparaissent. Elles brillent au-dessus de la partie est des Îles Lofoten, mais malheureusement pas au-dessus du phare.

Aurore boréale au dessus des Îles Lofoten

Aurore boréale au dessus des Îles Lofoten. Photo © Alex Medwedeff

Contrairement au aurores boréales, nous n’arrivons pas à voir ni à capter le faisceau lumineux tournant de la lentille du phare. D’une part il y a beaucoup d’autres lumières autour, d’autre part l’air est extrêmement sec et sans pollution. Il n’y a donc pas d’aérosols réfléchissant la lumière du phare.

Passerelle et phare de Tranøy photographiés de nuit

Passerelle et phare de Tranøy photographiés de nuit. Photo © André M. Winter

Phare de Tranøy photographié de nuit

Phare de Tranøy photographié de nuit. Photo © Alex Medwedeff

Le matin suivant

Le ciel est encore bleu, les températures sont cependant assez clémentes le matin avec environ -5°C.

Panorama des Îles Lofoten et Vesterålen avec le phare de Tranøy

Panorama des Îles Lofoten et Vesterålen avec le phare de Tranøy. Photo © André M. Winter

Le Phare de Tranøy un matin d'hiver

Le Phare de Tranøy un matin d’hiver. Photo © André M. Winter

Les Îles Lofoten en hiver

Les Îles Lofoten en hiver. Photo © Alex Medwedeff

La partie centrale des Îles Lofoten

La partie centrale des Îles Lofoten. Photo © André M. Winter

Nous posons aussi sur le fameux banc, il ne permet cependant pas de se mettre en scène devant le phare.

Alex et André assis sur le banc de Tranøy avec les Îles Lofoten au fond

Alex et André assis sur le banc de Tranøy avec les Îles Lofoten au fond. Photo © Alex Medwedeff

Après un dernier adieu au phare, nous nous remettons en route. On a beaucoup de mal à s’arracher à ce lieu, il nous reste cependant près de 2000 kilomètres à faire en quatre jours pour rejoindre notre ferry à Trelleborg dans le sud de la Suède.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.