La Chapelle Palatine dans le Palais des Normands

Nous sommes heureux de venir ici à la fin de la visite des monuments importants de Palerme car la Chapelle Palatine est le le site le plus impressionnant et le plus aboutit de la ville. Le style mauresque entièrement conservé et les mosaïques dorées captivent longtemps. La chapelle se trouve dans le Palais des Normands. C’est le siège du gouvernement régional, on est donc fouillé à l’entrée et il faut laisser couteaux et trépieds à l’entrée (contrairement aux aéroports, on nous rend ces pièces en sortant). Les heures d’ouverture et les parties visitables ne correspondent même pas à ce qui est affiché à la caisse, mais on peut visiter la partie la plus importante: la Chapelle Palatine. D’autres parties du palais sont fermés pour des raisons non communiquées. Même en cette fin de décembre, une quinzaine de touristes se trouve avec nous dans la chapelle. Mais cela n’est pas gênant, la majeure partie à voir se trouve en haut.

L’accès est uniquement possible uniquement du côté ouest sur la Piazza Indipendenza à l’ouest. Il est impossible d’accéder par le jardin pourtant accueillant et orienté du côté de la ville. En venant de ce côté il faut contourner le complexe par le bas. Nous ne le savons pas et logiquement nous venons du côté de la ville. Le parc se prête sans doute bien à une pause, mais nous passons parce que le cloître de l’église Saint-Jean des Ermites nous avait servi d’aire de repos juste avant.

Monument du Teatro Marmoreo. Photo © Alex Medwedeff

Monument du Teatro Marmoreo. Photo © Alex Medwedeff

Palais des Normands vu du côté des jardins. Photo © Alex Medwedeff

Palais des Normands vu du côté des jardins. Photo © Alex Medwedeff

Le « théâtre de marbre » est un monument baroque érigé en 1662 sur la place devant le Palais des Normands. La sculpture monumentale célèbre la gloire de Philippe IV, roi d’Espagne et de Sicile, dit Philippe le Grand et surnommé le roi Planète en raison de son domaine qui s’étendait sur tous les continents du monde connu. (Source: Wikipédia)

Le palais des Normands (Palazzo dei Normanni,  Palazzu di li Nurmanni) est situé Place de l’Indépendance, qui fut tour à tour forteresse punique, fort romain, château des émirs arabes, résidence des rois normands au 12e siècle, puis enfin siège de l’Assemblée régionale sicilienne. (Source: Wikipédia)

La photo du bas montre la façade ouest assez remaniée, sous celle-ci se trouve l’accès pour la Chapelle Palatine.

Flanc sud-ouest du Palazzo dei Normanni. Photo © André M. Winter

Flanc sud-ouest du Palazzo dei Normanni. Photo © André M. Winter

L’accès à la chapelle mène par une cour appelé aussi Cortile Maqueda. La Cappella Palatina se trouve au premier étage à gauche, elle est donc entièrement intégrée au Palais des Normands.

Cour du Palazzo dei Normanni. Photo © André M. Winter

Cour du Palazzo dei Normanni. Photo © André M. Winter

Quelques mosaïques ternies décorent l’extérieur de la chapelle, mais ce n’est qu’un mauvais exemple des splendeurs qui suivent à l’intérieur. Le style est ici très arabe.

Accès à la Chapelle Palatine au premier étage du Palazzo dei Normanni. Photo © André M. Winter

Accès à la Chapelle Palatine au premier étage du Palazzo dei Normanni. Photo © André M. Winter

Construite au 12e siècle sur ordre et pour l’usage du premier roi normand de Sicile, Roger II, elle est emblématique du style arabo-normand qui combine des éléments d’architectures romane, byzantine et arabe. Elle se signale particulièrement par la splendeur de ses mosaïques sur fond doré. En 1130, Roger II fut couronné roi de Sicile, il commença la construction de la chapelle en 1132, les chartes de l’époque indiquent qu’elle est consacrée le 28 avril 1140, en tant que chapelle privée de la famille royale. Les travaux en furent terminés en 1143. Une inscription trilingue (latin, grec, arabe) à l’extérieur de la chapelle indique la construction d’une horloge en 1142. (Source: Wikipédia)

Panorama vertical vers le chœur de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Panorama vertical vers le chœur de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Chapelle Palatine. Photo © Alex Medwedeff

Chapelle Palatine. Photo © Alex Medwedeff

Endommagée par le tremblement de terre de septembre 2002 qui toucha Palerme, elle bénéficia de travaux de restauration terminés en juillet 2008. Le programme de restauration, établi par l’architecte Guido Meli, directeur du Centro regionale per il restauro de la région de Sicile, a été financé grâce au mécène et industriel allemand Reinhold Würth pour plus de trois millions d’euros. Les travaux ont été réalisés par un groupe de restaurateurs romains des biens culturels. L’exploitation touristique est concédée à la Fondazione Federico II. Le site est inscrite au Patrimoine mondial par l’UNESCO depuis le 3 juillet 2015.

La chapelle combine des éléments architecturaux des chrétientés occidentale et orientale et de l’islam d’une façon exceptionnelle et unique dans le monde, rappelant la grande tolérance religieuse qui a marqué le règne de Roger II. C’est une église à trois nefs sans véritable transept, deux lignes de six colonnes séparent la nef principale des deux bas-côtés, le chœur, surmonté d’une coupole est légèrement surélevé, et est terminé par trois absides voûtées en cul-de-four, chacune d’entre elles fermant une des nefs. (Source: Wikipédia)

Voûtes et plafond ouvragé à la manière arabe de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Voûtes et plafond ouvragé à la manière arabe de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Le plafond de bois, ouvragé à la manière arabe, est entièrement peint d’un décor figuratif. Sur fond or sont peintes des étoiles et des croix imbriquées dans une dominante de rouge, bleu, noir et blanc.

Muqarnas du plafond de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Muqarnas du plafond de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Arc avec médaillons de saints dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Arc avec médaillons de saints dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

La particularité principale de la Cappella Palatina est dans la richesse de sa décoration, que ce soit celle du plafond de bois ouvragé à la manière arabe, celle des mosaïques de style byzantin ornant les absides et les parties supérieures des murs et des parois ou celle des revêtements de marbre du sol couvrant également la partie inférieure des murs. Aucune partie de la chapelle, qui contient également des éléments sculptés, n’est exempte de décoration et en particulier, les mosaïques couvrent l’intégralité des parties supérieures de l’édifice, à l’exception des plafonds, caractéristique qui la rapproche de la basilique Saint-Marc de Venise et de la cathédrale de Monreale, laquelle lui est postérieure et en est inspirée. (Source: Wikipédia)

Médaillon du Saint Agapitus dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Médaillon du Saint Agapitus dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Médaillon d'un saint dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Médaillon d’un saint dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Détail de mosaïque d'un saint dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Détail de mosaïque d’un saint dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Un saint à barbe blanche en mosaïque dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Un saint à barbe blanche en mosaïque dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Un archange sur la voûte avant le chœur de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Un archange sur la voûte avant le chœur de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Mosaïques incrustés de la chaire de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Mosaïques incrustés de la chaire de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Emplacement pour le trône dans la Chapelle Palatine de Palerme. Photo © Alex Medwedeff

Emplacement pour le trône dans la Chapelle Palatine de Palerme. Photo © Alex Medwedeff

Le trône de Roger II se trouvait tout au fond de la chapelle.

Détail d'une frise de mosaïques dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Détail d’une frise de mosaïques dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Sur les murs au sud se trouvent beaucoup de scènes bibliques entremêlés de scènes de la vie des rois normands.

Scène de la nativité en mosaïque dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Scène de la nativité en mosaïque dans la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Coupole principale de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Coupole principale de la Chapelle Palatine. Photo © André M. Winter

Chapelle Palatine de Palerme. Photo © André M. Winter

Chapelle Palatine de Palerme. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.