Chute de la Druise sur la Gervanne

Haute de 72 mètres, c’est une des cascades les plus impressionnantes du sud du Vercors. On y accède par un sentier en descente assez raide. L’aller prend une dizaine de minutes, le retour est logiquement un peu plus long. Un grand défaut en été: il fait bien frais en bas, et le haut du sentier est en plein soleil.

Pour localiser le site: nous sommes en gros à l’est de Valence et au nord de Crest. Le nombre de places de parking est limité, il y a aussi une limitation en hauteur interdisant aux camping-cars de stationner près de l’accès. Ils doivent rester loin en arrière au bord de la route.

Fin août, le fil d’eau qui se jette dans les gorges est assez fin.

Plagette au bord de la Gervanne en aval de la Chute de la Druise. Photo © André M. Winter

Plagette au bord de la Gervanne en aval de la Chute de la Druise. Photo © André M. Winter

La Gervanne en aval de la Chute de la Druise. Photo © Alex Medwedeff

La Gervanne en aval de la Chute de la Druise. Photo © Alex Medwedeff

Il s’agit de notre dernier site visité sur notre premier voyage dans le Vercors. Nous sommes restés plus d’une semaine et nous ne regrettons pas le choix d’avoir eu cette région comme but principal. Nous sommes un peu las des longs trajets entre les divers sites. C’est aussi un peu notre faute, nous aurions dû nous concentrer sur une ou au maximum deux versants du grand massif. Nous ne connaissions pas vraiment la région, mais maintenant nous avons une bien meilleure vue d’ensemble. Nous pensons approfondir nos connaissances du Vercors en revenant dans le futur pas trop lointain!

La suite du voyage

Nous passons en Provence pour le reste de ces congés. D’une part nous voulons faire des randonnées pour notre autre site, d’autre part nous désirons un peu plus de chaleur, la possibilité de nous baigner dans des lacs et des rivières. Nous savons aussi qu’un passage orageux arrivera dans l’après-midi, alors nous ne regrettons pas de passer ce temps en roulant. À partir de Die, le ciel se couvre et nous ne voyons pas grand chose du Claps à Luc-en-Diois ni du Col de Cabre où nous passons en Provence-Côte-d’Azur. Nous rejoignons Sisteron via Laragne-Montgelin.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.