La symaptique petite ville de Rodi Garganico

La côte nord du promontoire du Gargano présente des longues plages et quelques éperons rocheux sur lesquels se trouvent des petites villes dont Rodi Garganico. C’est une petite balnéaire locale et raccordé au réseau de Ferrovie del Gargano. Les estivants sont partis, il ne reste que les habitants car ici tout n’est pas résidence secondaire.

Près du port se trouvent des parkings gratuits pour toutes tailles.

Près de la ville sur son rocher, la plage est parsemé de gros blocs tombés apparemment du même rocher

Spiaggia del leone et la jetée curviligne du port de Rodi Garganico. Photo © Alex Medwedeff

Spiaggia del leone et la jetée curviligne du port de Rodi Garganico. Photo © Alex Medwedeff

Le chemin de fer sous la ville de Rodi Garganico. Photo © Alex Medwedeff

Le chemin de fer sous la ville de Rodi Garganico. Photo © Alex Medwedeff

Beaucoup de maisons sont peintes de motifs locaux ou de poèmes.

Escalier avec un mur peint d'une tête de marin à Rodi Garganico. Photo © André M. Winter

Escalier avec un mur peint d’une tête de marin à Rodi Garganico. Photo © André M. Winter

La ville est typiquement apulienne, pavée aux maisons blanches ou aux couleurs claires.

Sous le rocher et à l’avant de la ligne de chemin de fer se trouve un trabucco. Au bout des longues tiges est tendu un grand filet qui est abaissé dans l’eau et retiré tout aussi horizontalement pour attraper des poissons. Il n’est accessible qu’en grimpant un peu à partir des parkings du port.

Un trabucco à Rodi Garganico. Photo © Alex Medwedeff

Un trabucco à Rodi Garganico. Photo © Alex Medwedeff

Carte OpenStreetMap de Rodi Garganico

Carte OpenStreetMap de Rodi Garganico

Nous sommes samedi 3 octobre midi et encore dans la région des Pouilles, le dimanche 4 octobre au soir, nous devons être retour à la maison. Nous n’avons plus la possibilité de retarder encore plus notre départ si nous ne voulons pas rouler la nuit. Pourtant le soleil brille ici, les températures sont clémentes, nous avons trouvé des sites sans trop de touristes même si c’est encore la fin de la saison estivale.

L’autoroute A14, payante dès la hauteur de Manfredonia, monte le long de la côte adriatique italienne. On a presque tout le temps une vue panoramique sur la côte. Nous reconnaissons de loin certains phares que nous avions visité lors de notre passage en 2012 et où nous avions un peu plus de temps lors du retour.

On marque une pause en sortant de l’autoroute au nord d’Ortona, mais  sinon nous faisons les quelques 350 kilomètres jusqu’à Ancona Sud d’une traite. Nous cherchons une place pour la nuit dans la région de Portonovo au sud de la ville d’Ancône. Mais c’est une entreprise compliqué.

Carte OpenStreetMap de notre route de Gargano à Ancône

Carte OpenStreetMap de notre route de Gargano à Ancône

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.