Matera sans aucun plan précis

Nous voilà donc catapultés dans les dédalles de cette ville blanche qui range parmi le top européen de tout instagrameur qui se respecte. Nous ne comptons pas parmi ces instagrameurs qui posent en bikini à des sites et des heures définis. Mais nous avons bien sûr aussi la photo de Matera sur notre compte insta:

Vue sur le Sasso Barisano de Matera. Photo © André M. Winter

Vue sur le Sasso Barisano de Matera. Photo © André M. Winter

Nous arrivons par l’ouest et prenons directement une place sur le parking payant de du Viale Aldo Mauro. Il y a des places dans les ruelles étroites mais nous ne voulons pas nous occuper des diverses zones à trafic limité (ZTL). En dix minutes, on est sur la place centrale Piazza Vittorio Veneto, ici se trouve aussi le belvédère Luigi Guerricchio sur le Sasso Barisano avec la vue classique d’une partie seulement de la ville.

La ville est simplement sur notre chemin et Alex voulait y passer. Nous la traversons sans plan précis et nous avons la chance de la voir sous les meilleurs angles avec le soleil bas de fin septembre. Elle rappelle un peu la ville de Modica en Sicile.

Piazza Vittorio Veneto

Le complexe monastique de San Domenico remonte au début du 12e siècle. L’église romane n’est pas ouverte.

La Chiesa di San Domenico di Matera. Photo © André M. Winter

La Chiesa di San Domenico di Matera. Photo © André M. Winter

Les figures autour de la rosace sont en posture inconfortable pour certains.

La le complexe du Palazzo dell’Annunziata manque de contenu, mais la façade, monstrueuse sur cette place, est encore debout. Il s’agit d’un couvent du 18e siècle qui n’a jamais été achevé.

À côté du Belvedere Luigi Guerricchio se trouve la petite Chiesa dello Spirito Santo. Il est possible d’accéder au Sasso Barisano en passant dans les restes de la crypte de cette église. Les fresques rappellent fort des bandes dessinées.

Il y a deux grandes vallées couvertes par les petites maisons aux calcaire taillé blanc à Matera. Il s’agit du Sasso Barisano au nord et du Sasso Caveoso au sud. Les deux sont séparés par une crête sur laquelle prône la cathédrale. Nous descendons par le premier, montons à la cathédrale descendons dans le deuxième pour remonter ensuite sur les places mondaines du plateau ouest.

Le Sasso Barisano

Les sassi ont été des quartiers pauvres et extrêmement insalubres jusqu’à la fin des années 1950. Il n’y avait pas de systèmes d’égouts ni d’électricité. Pourtant, on y trouve encore des véritables palais urbains qui sont revalorisés depuis. La plupart des maisons sont des locations, surtout celles avec des balcons ou même des terrasses au soleil. Les maisons basses et à l’ombre sont encore souvent en ruine.

Un palais dans le Sasso Barisano. Photo © André M. Winter

Un palais dans le Sasso Barisano. Photo © André M. Winter

Une terrasse dans le centre de Matera. Photo © André M. Winter

Une terrasse dans le centre de Matera. Photo © André M. Winter

Dans le Palazzo Acito sont organisés des expositions de manière assez irrégulière. La cour est d’une taille très généreuse pour le manque de place général dans le Sasso Barisano. Un grenadier avec des fruits murs lui donne une tâche de verdure.

La cour du Palazzo Acito à Matera. Photo © André M. Winter

La cour du Palazzo Acito à Matera. Photo © André M. Winter

Mise à part la ruelle centrale qui forme le lit du vallon, toutes les ruelles autour sont des escaliers plus ou moins raides pour rejoindre le bord du plateau sur lequel se trouve la ville nouvelle aux rues larges.

Un chat Blanc et noir au soleil. Photo © André M. Winter

Un chat Blanc et noir au soleil. Photo © André M. Winter

Le soleil automnal sur le Sasso Barisano à Matera. Photo © André M. Winter

Le soleil automnal sur le Sasso Barisano à Matera. Photo © André M. Winter

Maisons du Sasso Barisano à Matera. Photo © Alex Medwedeff

Maisons du Sasso Barisano à Matera. Photo © Alex Medwedeff

Nous voilà au pied de la cathédrale sur l’éperon rocheux entre les deux sassi. On monte ici sur des escaliers très raides. La vue retour donne une impression de la hauteur.

Vue du Sasso Barisano vers la Cathédrale de Matera. Photo © André M. Winter

Vue du Sasso Barisano vers la Cathédrale de Matera. Photo © André M. Winter

Vue plongeante dans Sasso Barisano à partir de la cathédrale de Matera. Photo © André M. Winter

Vue plongeante dans Sasso Barisano à partir de la cathédrale de Matera. Photo © André M. Winter

La cathédrale de Matera a été construite en style roman apulien entre 1230 et 1270, avec des pierres extraites des carrières voisines. Elle semble rénovée récemment. L’entrée pour la visite se trouve à l’arrière accessible à gauche du portail principal. Nous nous approchons des caisses, mais restons stupéfaits des prix affichés qui dépassent les dix euros par personne. Nous préférerons de toute manière profiter du soleil en ville.

La Cathédrale de Matera. Photo © André M. Winter

La Cathédrale de Matera. Photo © André M. Winter

Dès que l’on est en hauteur, on voit aussi sur les Gorges de la Gravina. En face se trouvent des habitations et des églises troglodytiques qu’il serait intéressant d’explorer, mais nous ne sommes ici que pour quelques heures. Au sud du Sasso Caveoso se trouve un quartier à l’abandon et dont l’accès est barricadé parce que les maisons et les grottes s’effondrent.

Grottes naturelles à dans le versant est de la Gravina. Photo © Alex Medwedeff

Grottes naturelles à dans le versant est de la Gravina. Photo © Alex Medwedeff

Un rocher au bord des gorges et doté de plusieurs églises dont deux en partie souterraines. Le soleil se baisse de plus en plus et même si nous sommes intéressés par ces églises rupestres, nous accélérons nos pas parce que nous voulons encore prendre un cappucino au soleil.

Les gorges de la Gravina à l'est de Matera. Photo © André M. Winter

Les gorges de la Gravina à l’est de Matera. Photo © André M. Winter

Rocher avec l'église rupestre Santa Maria di Idris à Matera. Photo © Alex Medwedeff

Rocher avec l’église rupestre Santa Maria di Idris à Matera. Photo © Alex Medwedeff

La cathédrale au-dessus du Sasso Caveoso de Matera. Photo © André M. Winter

La cathédrale au-dessus du Sasso Caveoso de Matera. Photo © André M. Winter

Il y a certes des terrasses de café dans le sassi qui sont encore bien au soleil, mais partout resonne de la musique grinçante d’enceintes trop usées. Nous montons donc vers le plateau ou nous trouvons notre bonheur sur la place en face du Palais Lanfranchi.

Palazzo Lanfranchi a Matera. Photo © André M. Winter

Palazzo Lanfranchi a Matera. Photo © André M. Winter

Matera ne consiste pas seulement en ses sassi. En regardant à droite et à gauche dans la ville haute, on tombe aussi sur d’autres curiosités.

L'ésotérisme de la Villa Cuscianna à Matera. Photo © André M. Winter

L’ésotérisme de la Villa Cuscianna à Matera. Photo © André M. Winter

Carte OpenStreetMap de Matera

Carte OpenStreetMap de Matera

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.