La Seyne, son marché et son pont levant

Nous profitons de cette belle journée pour monter sur le belvédère de l’ancien pont levant chantiers navals de la Seyne le 29 décembre 2021. Avant, nous passons sur le marché de la ville, mais il n’est pas trop doté cette fin d’année. Le soleil est bas et n’éclaire pas les ruelles du centre-ville.

Le marché de la Seyne en hiver. Photo © André M. Winter

Le marché de la Seyne en hiver. Photo © André M. Winter

Le marché de la Seyne au Cours Louis Blanc en hiver. Photo © André M. Winter

Le marché de la Seyne au Cours Louis Blanc en hiver. Photo © André M. Winter

Certaines enseignes perdurent bien longtemps que les sociétés qu’elles représentent aient. Le logo visible sur la photo en bas était actuel dans les années 1980 et il a définitivement disparu en 1992, il y a donc 30 ans. En recherchant, on apprend que Codec signifiait Consortium des épiciers du Centre de 1924

Ancienne enseigne Codec à la Seyne. Photo © André M. Winter

Ancienne enseigne Codec à la Seyne. Photo © André M. Winter

Il est midi et nous savons que l’accès au pont levant est soumis à une pause à midi. Nous avons rassemblés toutes les informations nécessaire sur notre site sur la Provence sous Le pont levant des chantiers navals de la Seyne.

On inspecte donc le port et une exposition de photos en plein air sur le Quai Hoche. On va aussi au monument des morts en face du fameux pont. Sur le Quai de la Marine a accosté un assez grand voilier en bois sous pavillon italien. Nous ne lui trouvons pas de nom, nous ne savons donc rien sur lui.

Un voilier en bois dans le port de la Seyne. Photo © André M. Winter

Un voilier en bois dans le port de la Seyne. Photo © André M. Winter

Port et l'ancien pont levant des chantiers navals de la Seyne. Photo © André M. Winter

Port et l’ancien pont levant des chantiers navals de la Seyne. Photo © André M. Winter

Le pont ferroviaire levant ou plutôt basculant date des années 1910 et a été en service jusqu’en 1986. On l’a laissé rouiller debout jusqu’à l’immobiliser définitivement et le rénover pour l’ouvrir sous forme de belvédère de 42 mètres de haut en 2010. Depuis ce temps, la rénovation a aussi pris un peu d’âge et on voit de la rouille par-ci par-là. Les grandes surfaces vitrées sont un peu opaques et l’ascenseur est en panne ce jour.

Comme l’ascenseur ne veut pas de nous, nous montons à pied. On a donc la possibilité d’admirer la vue à divers niveaux et toujours à travers les axes d’acier riveté. Le port passe de la vue du sol à celle d’un oiseau.

Vue de l'ancien pont levant sur un quai du port de la Seyne. Photo © André M. Winter

Vue de l’ancien pont levant sur un quai du port de la Seyne. Photo © André M. Winter

Vue de l'ancien pont levant sur le port de la Seyne. Photo © Alex Medwedeff

Vue de l’ancien pont levant sur le port de la Seyne. Photo © Alex Medwedeff

On voit aussi la ville sous un angle différent. La ville de la Seyne n’est pas une beauté en soi et le réaménagement des chantiers navals ne peut pas être décrit comme une réussite. Installer un casino et un grand hôtel n’est rien d’original et ne profite pas directement aux habitants. Mais la Seyne a quand même un charme vivant et la ville prouve qu’elle a réussi à laisser son passé derrière elle, contrairement à la Ciotat.

L'église Notre-Dame du Bon Voyage. Photo © André M. Winter

L’église Notre-Dame du Bon Voyage. Photo © André M. Winter

On voit aussi très bien en direction du Toulon et sur toute la partie militaire du port. Nous sommes fin 2021, la guerre en Ukraine est déjà activement préparé par le dictateur Poutine, pourtant, on ne ressent aucune activité spéciale ici.

Un porte-avion, le Mont Faron et le Mont Coudon. Photo © André M. Winter

Un porte-avion, le Mont Faron et le Mont Coudon. Photo © André M. Winter

Navire de douane dans le port de Toulon. Photo © André M. Winter

Navire de douane dans le port de Toulon. Photo © André M. Winter

Des ferrys et des navires d’expédition passent ici leur pause d’hiver.

Ferry Sardinia Vera de Corsica Ferries. Photo © André M. Winter

Ferry Sardinia Vera de Corsica Ferries. Photo © André M. Winter

Navire passage Expedition à la Seyne. Photo © André M. Winter

Navire passage Expedition à la Seyne. Photo © André M. Winter

Les navettes du Réseau Mistral (le consortium de transport de l’aire toulonnaise) doit faire demi-tour dans le bassin du port. L’angle de vue du pont levé est bien sûr idéal.

La navette Lou Souleu tourne dans le port de la Seyne. Photo © André M. Winter

La navette Lou Souleu tourne dans le port de la Seyne. Photo © André M. Winter

La navette Lou Souleu tourne dans le port de la Seyne. Photo © André M. Winter

La navette Lou Souleu tourne dans le port de la Seyne. Photo © André M. Winter

Le Parc de la Navale est la partie des chantiers navals rasés laissés à la population. Il se trouve entre la casino au fond et l’hôtel aux enseignes changeantes au premier plan à droite. Le parc est modern et pas moche, mais ce n’est pas le lieu ou des enfants aiment à jouer à cache-cache.

Le Quai Philippe Taillez et le Parc de la Navale. Photo © André M. Winter

Le Quai Philippe Taillez et le Parc de la Navale. Photo © André M. Winter

La Seyne, Six-Fours, St. Mandrier et Toulon sont grignotés de toute part par des installations militaires anciennes et actuelles sur leur territoire communal. La plupart des fortes sont encore occupés et entourés de barbelés comme le Fort de Six-Fours.

Fort de Six-Fours. Photo © André M. Winter

Fort de Six-Fours. Photo © André M. Winter

La chambre de grandes vitres renferme une petite exposition sur l’histoire et le fonctionnement du pont levant. D’autres informations se trouvent dans le rez-de-chaussé.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.