683km tranquilles de Kiel à Oslo

Route en nous reposant sur le ferry: Kiel  – Oslo: 683km.

Rejoindre le port

Schleswig-Holstein, Deutschland

En arrivant par l’autoroute de Hambourg, il suffit de suivre les indications Fähre avec le symbole d’un navire. Ce n’est que vers la fin que les voies se divisent pour les différentes destinations. Pour la Norvège, il faut rejoindre le Norwegenkai.

Panneau indiquant les ferrys et Ikea. Photo © André M. Winter

Panneau indiquant les ferrys et Ikea. Photo © André M. Winter

La traversée avec la compagnie Color Line est un peu différente des autres traversées en ferry. Prix, méthodes et temps d’embarquement sont à peu près identiques, mais les cabines sont bien plus grandes et nobles. Il y a ainsi des vrais grands lits pour deux personnes et les cabines intérieures ont des fenêtres, même si elles donnent sur la cour intérieure. C’est d’ailleurs cette grande halle intérieure (et certains autres aménagement comme des salles de conférence) qui semblent financer le plus de qualité dans l’aménagement. Ce grand tam-tam commercial peut effrayer au début, mais personne n’est obligé de s’y plonger. Bien que notre cabine donnait sur cet axe commercial et qu’au départ on entendait de la musique, la nuit était silencieuse.

Nous rencontrons des personnes qui font uniquement l’aller-retour pour la beautée du trajet et le service proposé sur le navire.

Prendre la file d’attente

Schleswig-Holstein, Deutschland

Norwegenkai Quai de Norvège à Kiel. Photo © Alex Medwedeff

Norwegenkai Quai de Norvège à Kiel. Photo © Alex Medwedeff

On passe une nuit en cabine pour EUR280,- . Cela inclut deux personnes et un véhicule jusqu’à 2m de haut et 5m de long, notre Renault Trafic rentre tout juste dans ces mesures.

Le MS Color Magic est un ferry exploité par la compagnie maritime norvégienne Color Line pour la ligne reliant Oslo, en Norvège, à Kiel, en Allemagne. Construit par Aker Finnyards à Rauma, en Finlande, en 2007, le MS Color Magic est le plus grand cruiseferry du monde en 2014.

Le Navire Color Magic sur le Quai de Norvège à Kiel. Photo © Alex Medwedeff

Le Navire Color Magic sur le Quai de Norvège à Kiel. Photo © Alex Medwedeff

Nous sommes contents d’être enfin là pour embarquer. Bien sûr, tout le processus dure plus de deux heures.

Alex et notre trafic devant le navire Color Magic. Photo © André M. Winter

Alex et notre trafic devant le navire Color Magic. Photo © André M. Winter

Au check-in, il y a peu de formalités, il faut cependant montrer le passe-port. Après, on passe directement dans la grande gueule (enfin, c’est le cul) du navire. Toutes les personnes dans les voitures rentrent par la voiture dans le bateau.

La grande baie vitrée forme la vue panoramique du restaurant arrière.

Poupe du navire Color Magic lors de l'embarquement en voiture. Photo © Alex Medwedeff

Poupe du navire Color Magic lors de l’embarquement en voiture. Photo © Alex Medwedeff

À l’intérieur, la cale pour les véhicules ressemble à tous les grands ferrys. Il y a des niveaux mobiles pour les voitures plus légères et moins hautes.

Cale à véhicules du navire Color Magic. Photo © Alex Medwedeff

Cale à véhicules du navire Color Magic. Photo © Alex Medwedeff

Nous rejoignons immédiatement notre cabine pour nous débarrasser de nos bagages. En y pénétrant, nous sommes surpris du luxe.

Vue par dessus le lit vers la fenêtre donnant sur la cour intérieure du ferry.

Chambre intérieure avec grand lit et fenêtre intérieure sur le ferry Color Magic. Photo © André M. Winter

Chambre intérieure avec grand lit et fenêtre intérieure sur le ferry Color Magic. Photo © André M. Winter

Le temps est splendide, nous montons donc vite sur le pont extérieur du navire. La vue retour vers la ville est est à contre-jour, mais vers l’avant, la vue est belle.

Pont arrière du ferry Color Magic lors de la sortie de la Fœrde de Kiel. Photo © André M. Winter

Pont arrière du ferry Color Magic lors de la sortie de la Fœrde de Kiel. Photo © André M. Winter

Vue vers la sortie de la Fœrde de Kiel. Photo © André M. Winter

Vue vers la sortie de la Fœrde de Kiel. Photo © André M. Winter

Les passagers profitent du bon temps et du soleil chaud. Nous sommes au nord de l’Allemagne et début mars, cela surprend tout le monde. Au réveil à Oslo on aura un tout autre temps.

Jeunes femmes allongés sur le pont arrière arrière du Color Magic. Photo © Alex Medwedeff

Jeunes femmes allongés sur le pont arrière du Color Magic. Photo © Alex Medwedeff

Alex heureuse du départ. Photo © André M. Winter

Alex heureuse du départ. Photo © André M. Winter

André sur le ferry. Photo © Alex Medwedeff

André sur le ferry. Photo © Alex Medwedeff

Tatouage d'une ancre à la corde arraché sur le bras d'un marin. Photo © Alex Medwedeff

Tatouage d’une ancre à la corde arraché sur le bras d’un marin. Photo © Alex Medwedeff

Sur les rives de la Fœrde de Kiel défilent les chantiers navals, la plupart sont militaires. ThyssenKrupp est implanté au sud, c’est une entreprise d’armement qui a fourni une grande quantité du matériel de guerre à Hitler. Ils n’ont pas changé de branche et ils n’ont pas changé de nom.

Chantier naval HDW sur la rive sud de Kiel. Photo © Alex Medwedeff

Chantier naval HDW-ThyssenKrupp sur la rive sud de Kiel. Photo © Alex Medwedeff

Cale de radoub n°8 du chantier naval HDW à Kiel. Photo © André M. Winter

Cale de radoub n°8 du chantier naval HDW-ThyssenKrupp à Kiel. Photo © André M. Winter

Un sous-marin au sec sur un quai du chantier naval HDW à Kiel. Photo © André M. Winter

Un sous-marin au sec sur un quai du chantier naval HDW-ThyssenKrupp à Kiel. Photo © André M. Winter

Sur la rive nord se trouve une des bases marines allemandes principales.

Navires de guerre dans la base marine de Kiel. Photo © André M. Winter

Navires de guerre dans la base marine de Kiel. Photo © André M. Winter

Le pays est plat et sillonné par des canaux. Celui-ci coupe jusqu’à la Mer du Nord.

Éculse double et ponts hauts de Kiel-Holtenau. Photo © André M. Winter

Écluse double et ponts hauts de Kiel-Holtenau. Photo © André M. Winter

Plus loin à l’est et vers la sortie de la fœrde suivent plusieurs phares et des feux de navigation.

Le Phare de Friedrichsort est construit en 1971 pour remplacer un autre trop petit qui datait de 1866.

Le petit porte-containers Leonie P a été construit en 1997 et il est enregistré à Antigua-et-Barbuda pour économiser des taxes et pour ne pas être soumis au contrôles environnementaux plus sévères en Allemagne.

Un petit porte-containeurs passe entre le phare de Friedrichsort et le ferry Color Magic. Photo © André M. Winter

Un petit porte-containers passe entre le phare de Friedrichsort et le ferry Color Magic. Photo © André M. Winter

Le Phare de Bülk est le plus ancien phare de la Fœrde de Kiel, initialement construit en 1807 par les danois et remanié plusieurs fois depuis.

Phare de Bülk. Photo © André M. Winter

Phare de Bülk. Photo © André M. Winter

Les grands navires doivent rester dans leur chenal, les berges sont plates

Chevaux sur la plage Falkenstein. Photo © André M. Winter

Chevaux sur la plage Falkenstein. Photo © André M. Winter

Nous profitons des derniers rayons de soleil. En sortant vers la Mer Baltique, les brume devient de plus en plus dense et en virant vers le nord, le soleil commence à se coucher.

Alex à côté d'une bouée de sauvetage du Color Magic. Photo © André M. Winter

Alex à côté d’une bouée de sauvetage du Color Magic. Photo © André M. Winter

La liaison du Grand Belt (Storebæltsforbindelsen en danois) est un ensemble d’ouvrages de 18 kilomètres traversant le détroit du Grand Belt et reliant par voie routière et ferroviaire les deux plus grandes îles du Danemark Seeland (où se trouve la capitale Copenhague) et Fionie. Sur la photo, on voit la partie est du pont.

Liaison du Grand Belt. Photo © Alex Medwedeff

Liaison du Grand Belt. Photo © Alex Medwedeff

Il fait froid et nous nous réfugions à l’intérieur. Nous explorons les magasins, les restaurants et les casinos du ferry de luxe.

Salle de restaurant principale du ferry Color Magic. Photo © Alex Medwedeff

Salle de restaurant principale du ferry Color Magic. Photo © Alex Medwedeff

Il n’y a pas beaucoup d’informations sur la carte affichée sur la télé de la cabine. La qualité de l’image de la télé est médiocre. On reconnaît cependant bien le chenal de navigation à suivre.

Affichage de la position du Color Magic sur la télé de la cabine. Photo © André M. Winter

Affichage de la position du Color Magic sur la télé de la cabine. Photo © André M. Winter

Lorsqu’il fait noir et que les clients s’attablent aux restaurants du cruiseferry, nous retournons dans notre cabine pour déballer notre casse-croûte. Nous avons acheté de la bière dans les magasins détaxés et nous avons apporté du pain de la maison et des sardines portugaises en boîte. Nous avons cependant oublié les fourchettes. Cela arrive quand on est habitué aux ustensiles dans son camion aménagé.

La boîte de sardines dans le lit. Photo © André M. Winter

La boîte de sardines dans le lit. Photo © André M. Winter

Nous savons que les jours qui suivent seront durs, il y aura une mauvaise météo et beaucoup de distance à parcourir. Nous profitons du bon lit pour bien dormir.

La carte montre le trajet en ferry entre Kiel au sud et Oslo au nord.

Carte OpenStreetMap du trajet Kiel - Solo

Carte OpenStreetMap du trajet Kiel – Solo

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.