Hôtel de Glace 2014 à Jukkasjärvi

Icehotel Jukkasjärvi

Jukkasjärvi, Kiruna, Norrbotten, Sverige

Ici on construit tous les ans en automne un hôtel complètement en glace et doté de sculptures de glace originales, exécutées toutes les années par un artiste différent.

Halle du bar de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi vue de l'extérieur. Photo © Alex Medwedeff

Halle du bar de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi vue de l’extérieur. Photo © Alex Medwedeff

Porte d'entrée en peaux de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Porte d’entrée en peaux de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Il y a des chambres de différentes tailles et style, plus c’est artistique plus c’est cher, mais le régime reste pour tous pareil: dormir par -5°C sur des peaux de rennes. Les hôtes ne font ça en général qu’une nuit pour passer ensuite dans des chalets en bois plus commodes. Aussi faut il quitter les chambres de glace vers 10 heures du matin car ensuite commence la visite de ceux (comme nous) qui ne viennent que voir (et ça aussi c’est très cher).

Choses déplaisantes à l’intérieur: il n’y a pas de fenêtres (logique, il faut garder une température constante) et les peaux de rennes sur les lits puent carrément. La base du lit est aussi formée par des blocs de glace, dessus se trouve cependant un cadre en bois avec un simple matelas de mousse.

Bar avec poisson de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi en 2014. Photo © André M. Winter

Bar avec poisson de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi en 2014. Photo © André M. Winter

Queue du poisson du bar de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi en 2014. Photo © André M. Winter

Queue du poisson du bar de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi en 2014. Photo © André M. Winter

Oui, il s’agit d’un lieu public, il faut ce qu’il faut. L’immeuble ne peut effectivement pas brûler, mais des lits ou des vêtements le pourraient et il s’agit d’éviter les fumés.

Les couloirs avec les chambres sont à gauche et à droite du somptueux couloir central.

On n’utilise pas que de la glace à l’hôtel de glace. Beaucoup est fait d’un mélange de neige et d’eau glacée qui est aussi dur, opaque et surtout plus facile à travailler.

Décor mural à l'hôtel de glace de Jukkasjärvi en 2014. Photo © Alex Medwedeff

Décor mural à l’hôtel de glace de Jukkasjärvi en 2014. Photo © Alex Medwedeff

Ces lits se trouvent dans toutes les chambres standard, aussi pour trois ou quatre personnes. Ils reposent effectivement sur des blocs de glace, par dessus vient un simple cadre en bois dur, un bête bout de mousse (ce n’est pas un matelas) puis des peaux de rennes qui sentent assez fort. Les hôtes dorment en sac de couchage dessus. Ceci à -5°C pour EUR380,- par personne et par nuit en 2014.

Lit triple d'une chambre de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Lit triple d’une chambre de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Un ensemble de chaise peu confortables se trouve dans toutes les chambres standard.

Sièges d'une chambre de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Sièges d’une chambre de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Les chambres plus chères ont beaucoup plus de finesse, toutes ont des décors différents. La température et les peaux restent les mêmes.

Entrée de la chapelle de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Entrée de la chapelle de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Dans la chapelle de l'hôtel de glace de Jukkasjärvi de 2014. Photo © Alex Medwedeff

Dans la chapelle de l’hôtel de glace de Jukkasjärvi de 2014. Photo © Alex Medwedeff

Le plus grand problème avec une trottinette des neiges est qu’il faut des bons campons aux chaussures ou des chaînes pour pourvoir se lancer.

André essaie une trottinette des neiges. Photo © Alex Medwedeff

André essaie une trottinette des neiges. Photo © Alex Medwedeff

Les traîneaux de rennes semblent un peu plus solides que les trottinette des neiges. Le fort vent pourrait cependant les pousser, alors on les couche sur le coté.

Traîneaux couchés sur le côté pour les fixer contre le vent. Photo © Alex Medwedeff

Traîneaux couchés sur le côté pour les fixer contre le vent. Photo © Alex Medwedeff

Les murs sont construits en glace transparente découpée dans la rivière Torneälven juste derrière l’hôtel. En mars, la période de l’hôtel touche à sa fin, les morceau que l’on continue à découper sont voués à l’export. On les emballe dans du matériel isolant et on les envoie un peu partout dans le monde pour environ EUR1000 (sans frais de port).

Récupération des blocs de glace découpés. Photo © Alex Medwedeff

Récupération des blocs de glace découpés. Photo © Alex Medwedeff

Blocs de glace découpés pour être retirés de l'eau. Photo © Alex Medwedeff

Blocs de glace découpés pour être retirés de l’eau. Photo © Alex Medwedeff

Avec l’épaisseur de la glace il est clair pourquoi le gros chargeur peut rouler sur la rivière gelée sans problèmes.

Chargeur sur pneus avec bloc de glace soulevé. Photo © Alex Medwedeff

Chargeur sur pneus avec bloc de glace soulevé. Photo © Alex Medwedeff

Après cette visite, nous nous mettons en route pour Abisko avec le but de rejoindre ainsi la Norvège, mais nous restons presque bloqués.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.