Musée same à Jukkasjärvi

Nous sommes venus la veille à Jukkasjärvi pour faire deux choses: une excursion en traîneau avec rennes et voir « l’Hôtel de Glace ». Finalement nous avons laissé tomber le traîneau de rennes, il fait vraiment froid, c’est cher et puis c’est comme se balader en calèche, pas trop tentant. À la place nous visitons la petit exposition extérieure same qui montre huttes, méthodes de mettre les aliments à l’abri des animaux sauvages et aussi quelques vrais rennes à caresser.

Musée Nutti Sámi Siida

Jukkasjärvi, Kiruna, Norrbotten, Sverige

Dans l’accueil du musée est entré un homme pour se réchauffer et prendre un café. Il faut noter qu’il porte quelques vêtements et ustensiles typiquement sames: pantalon de cuir formant une unité avec les chaussures grâce aux lacets enroulés autour des chevilles, une corde autour de la poitrine pour attraper les rennes par les cornes et un couteau courbe. Dehors nous verrons sa moto-neige et d’autres outils modernes pour s’occuper des rennes.

Accueil du musée same de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Accueil du musée same de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Approcher les rennes une expérience intéressante, surtout que ces animaux sont assez petits, ils ont des sabots très larges pour marcher dans la neige et sur le sol mou. Ils ne mangent que des lichens. C’est d’ailleurs avec du lichen à acheter dans le magasin à l’entrée que l’on leurre les rennes tenus au régime dans leur enclos. Et c’est le côté moins marrant de la chose, c’est aussi ce qui nous a incité à délaisser la journée en traîneau. Il y a sûrement des organisations qui font ça bien, mais là ce n’était pas à notre goût. Nous verrons plus tard des rennes sauvages (en fait ils sont semi-sauvages) en plein nature, et ceux-là étaient bien plus beaux, avec un pelage bien touffu et des beaux bois non abîmés.

Alex assaillie par les rennes. Photo © André M. Winter

Alex assaillie par les rennes. Photo © André M. Winter

Grand renne domestiqué. Photo © Alex Medwedeff

Grand renne domestiqué. Photo © Alex Medwedeff

Renne curieux. Photo © André M. Winter

Renne curieux. Photo © André M. Winter

Les rennes ont des sabots très larges pour marcher dans la neige et sur le sol mou en train de dégeler. Ils s’en servent aussi pour dégager la neige du sol.

Sabot large de renne. Photo © Alex Medwedeff

Sabot large de renne. Photo © Alex Medwedeff

Ce genre de construction empêche un grand nombre d’animaux à parvenir aux réserves des hommes. Ces constructions protègent aussi de l’humidité par le bas.

Grenier à  nourriture sur tronc. Photo © Alex Medwedeff

Grenier à  nourriture sur tronc. Photo © Alex Medwedeff

Grenier à nourriture couvert de tourbe et sur pilotis. Photo © Alex Medwedeff

Grenier à nourriture couvert de tourbe et sur pilotis. Photo © Alex Medwedeff

Abri couvert de tourbe. Photo © Alex Medwedeff

Abri couvert de tourbe. Photo © Alex Medwedeff

L’immeuble octogonal en bois forme l’accueil du musée.

Tente sami et immeuble dans le même style. Photo © Alex Medwedeff

Tente sami et immeuble dans le même style. Photo © Alex Medwedeff

Église de Jukkasjärvi

L’église de Jukkasjärvi est la plus ancienne église préservée de Laponie et elle est connue pour son retable sculpté et peint par le frère Hjorth et offert en 1958. Sa construction a débuté en 1607, mais elle n’a été achevée qu’en 1785. Le porche-tour date des années 1740.

Porche-tour et église de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Porche-tour et église de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Église de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Église de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Peintures sames de l'autel dans l'église de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Retable de l’église de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Chaire avec sabliers dansl'église de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Chaire avec sabliers dans l’église de Jukkasjärvi. Photo © André M. Winter

Symboles sames sur les bancs de l'église de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Symboles sames sur les bancs de l’église de Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Route couverte de glace lisse à Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Route couverte de glace lisse à Jukkasjärvi. Photo © Alex Medwedeff

Nous ne bougons que de quelques centaines de mètres pour rejoindre l’Hôtel de Glace. Ce sont les moments où l’on regrette de ne pas avoir de pneus cloutés. La glace est lisse, aucun des pneus n’accroche et on peut pousser le camion à l’arrêt avec vitesse enclenché et le frein à main serré. Il faut chercher un morceau de glace rugueuse, lâcher l’embrayage, accélérer en seconde et espérer que la trajectoire prise par le véhicule est libre. Ce n’est qu’à une vitesse de 20km/h que la direction prend vraiment et que l’on décide vraiment de la direction à prendre.

Rue principale glacée de Jukkasjärvi en hiver. Photo © Alex Medwedeff

Rue principale glacée de Jukkasjärvi en hiver. Photo © Alex Medwedeff

 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.