Parco del Castello di Miramare

Castello di Miramare

Viale Miramare, Trieste, Frioul-Vénétie Julienne, Italie, Europe

Il y a normalement beaucoup de touristes ici, même hors saison. Mais nous sommes arrivés tôt le matin et exceptée une classe d’écoliers, peu contents d’être là, il fait très calme dans le jardin. Nous ne visitons pas le château car il est en partie en rénovation. L’accès au jardin est gratuit.

La route d’accès au château est un grand parking payant. À l’avant, il y a quelques rares places gratuites que nous pouvons occuper grâce à notre arrivé matinale.

Comme partout ici, la côte est composée d’un calcaire très blanc. Au fond, on voit le portail des Jardins de Miramare.

Rochers de la côte à l'est de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Rochers de la côte à l’est de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Le monogramme est composé d’un M central pour Maximilien et de deux F (pour Ferdinand) sont dédoublés symétriquement. Il s’agit du peu chanceux empereur Maximilien Ier du Mexique.

À partir du portail, il n’y a plus de circulation automobile. Mais ce n’est que tôt le matin que cette allée est si vide.

Allée d'accès au Castello di Miramare. Photo © André M. Winter

Allée d’accès au Castello di Miramare. Photo © André M. Winter

Construit en 1856 pour l’archiduc Maximilien, le château de Miramare est l’un des monuments les plus connus de la côte de Trieste. Le château et son parc sont la concrétisation d’un désir de l’Archiduc Maximilien de Habsbourg-Lorraine, futur empereur du Mexique, qui a décidé vers 1855 que serait construite à la périphérie de Trieste une résidence convenant à son rang, avec vue sur la mer et entourée d’un vaste parc. Fasciné par la grande beauté du promontoire de Grignano, un affleurement dans la falaise calcaire presque dépourvu de végétation, Maximilien acquiert les diverses parcelles en 1855. La première pierre du château est posée le 1er mars 1856. À la veille de Noël 1860, Maximilien et son épouse, Charlotte de Belgique, restent au rez-de-chaussée du château en construction dont les extérieurs sont terminés, tandis que l’intérieur ne l’est que partiellement, le premier étage étant encore en construction (source Wikipédia).

Le bâtiment, conçu par l’Autrichien Carl Junker, est d’un style éclectique professé par la mode architecturale de l’époque: des modèles tirés du style roman, gothique et Renaissance sont combinés en une fusion étonnante. Dans le château de Miramare, l’Empereur Maximilien mettra en œuvre une synthèse parfaite entre la nature et l’art, entre les herbes méditerranéennes austères et d’autres formes européennes ou exotiques. De nos jours, on ne trouve plus de plantes exotiques dans les jardins. Le château de Miramare est aujourd’hui l’un des châteaux les plus visités d’Italie (source Wikipédia).

Château de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Château de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Fontaine et façade nord du Castello di Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Fontaine et façade nord du Castello di Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Tout rappelle ici le 19e siècle.

Le petit port est niché à l’ouest dans une crique artificielle.

Parc du petit port de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Parc du petit port de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Escalier du petit port de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Escalier du petit port de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Le matin, le silence règne encore dans le parc.

Deux jeunes femmes et un sphinx sur le môle de Miramare. Photo © André M. Winter

Deux jeunes femmes et un sphinx sur le môle de Miramare. Photo © André M. Winter

Le château est abrité par un parc de 22 hectares comprenant des jardins sont une partie est à l’italienne et l’autre à l’anglaise. Beaucoup de chemins sont couverts de pergolas.

Une pergola du Parco di Miramare. Photo © André M. Winter

Une pergola du Parco di Miramare. Photo © André M. Winter

Couloir en pergola dans le parc de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Couloir en pergola dans le parc de Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Pavage de galets ronds dans le Parco di Miramare. Photo © André M. Winter

Pavage de galets ronds dans le Parco di Miramare. Photo © André M. Winter

Beaucoup de petits recoins invitent à une pause.

Bancs de moules sur cordes. Photo © André M. Winter

Bancs de moules sur cordes. Photo © André M. Winter

Vue vers le Château de Duino et Monfalcone. Photo © André M. Winter

Vue vers le Château de Duino et Monfalcone. Photo © André M. Winter

Le petit château se trouve plus haut dans le parc. Il avait été construit pour abriter le couple de l’archiduc et de l’archiduchesse durant la construction du château principal. Plus tard, il servait de luxurieuse cabane de jardin. L’archiduchesse Charlotte de Belgique étant déclaré folle après le retrait du Mexique et la mort de son mari, ce château du jardin de Miramare deviendra sa prison. Aujourd’hui, la bâtisse abritte le WWF italien.

Castelletto di Miramare. Photo © André M. Winter

Castelletto di Miramare. Photo © André M. Winter

Des petites fontaines, pas toujours en fonctions, agrémentent le parc. Ici une femme maîtrise un oiseau sauvage.

Sculpture d'une fontaine. Photo © Alex Medwedeff

Sculpture d’une fontaine. Photo © Alex Medwedeff

Écureuils en bronze sur une auge en pierre. Photo © Alex Medwedeff

Écureuils en bronze sur une auge en pierre. Photo © Alex Medwedeff

En 2015, il y a des grands travaux dans le jardin. Il n’est pas clair si on rénove ou si on rase certaines installations. La serre date en tout cas du temps de Maximilien.

Ancienne serre dans le Parco del Castello di Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Ancienne serre dans le Parco del Castello di Miramare. Photo © Alex Medwedeff

Tête de faune d'un fontaine. Photo © Alex Medwedeff

Tête de faune d’un fontaine. Photo © Alex Medwedeff

Il est encore tôt le matin et nous nous mettons en route vers Trieste.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.