Faro della Vittoria et Tranvia di Opicina

Nous arrivons aux faubourgs de Trieste, la ville est un des buts de ce voyage.

Faro della Vittoria

Strada del Friuli, Trieste, Frioul-Vénétie Julienne, Italie, Europe

Comme nous aimons les phares, nous nous permettons un court arrêt au Faro della Vittoria. Les visites ne débutent qu’à Pâques. Le court arrêt est aussi dû au fait qu’il y a peu de places pour s’arrêter.

Ce phare a une fonction pratique en éclairant le golfe de Trieste et il a une valeur de symbole. Construit de 1923 à 1927 sur un projet remontant au lendemain de la Première Guerre mondiale, il s’élève sur un bastion circulaire de l’ancien fort militaire autrichien Kressich bâti de 1854 à 1857 et toujours visible. Ce phare devait se situer à l’origine sur le promontoire nommé Punta Salvatore, mais la Ligue Navale de Trieste et la Défense Maritime lui préféra son emplacement actuel situé le coteau nommé Poggio di Greta, à 60 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le projet proposé par l’architecte Arduino Berlam fut approuvé le 20 janvier 1920. Les travaux s’achevèrent le 24 mai 1927 par une cérémonie d’inauguration à laquelle participa le roi d’Italie, Victor Emmanuel III. Il se présente comme un phare en forme de colonne surmontée d’une coupole de bronze. Il est bâti avec près de 8 500 tonnes de pierres en provenance d’Orsera (Vrsar) et de Gabrie en Istrie et près de 100 tonnes de fer. Sur le sommet de la coupole, une statue de cuivre martelé, œuvre du sculpteur Giovanni Mayer, représente la Victoire ailée. Elle pèse 700kg et sa hauteur est de 720cm (source Wikipédia).

La lanterne surmontée d’une coupole de bronze s’élève à plus de 115 mètres au-dessus du niveau de la mer et a une portée de 35 milles marins par temps clair (environ 65 kilomètres).  Outre sa fonction maritime, le phare est aussi un symbole et monument national dédié aux victimes de la Première Guerre mondiale. Il porte l’inscription attribuée à Gabriele D’Annunzio: SPLENDI E RICORDA I CADUTI SUL MARE MCMXV-MCMXVIII (Brille et souviens-toi des héros ayant péri en mer 1915-1918). Sur le socle du phare repose une statue en pierre blanche d’Orsera. Elle représente un marin. Sa hauteur est de 860cm. Pesant près de 100 tonnes, elle est l’œuvre du sculpteur Giovanni Mayer. Sous la statue est fixée l’ancre du premier navire italien ayant fait son entrée dans le port de Trieste le 3 novembre 1918, un contre-torpilleur qui portait le nom d’Audace. Elle est un don du ministre des affaires maritimes de même que les deux projectiles du cuirassé autrichien Viribus Unitis qui l’entourent. Le phare est géré et contrôlé par le commandement des phares de la Marine Militaire qui a pour siège Venise et est rouvert au public depuis 1987 en ce qui concerne la visite de la partie monumentale (source Wikipédia).

Opicina

Via di Campo Romano, Opicina, Trieste, Frioul-Vénétie Julienne, Italie, Europe

Nous ne voulons pas perdre de place à chercher à garer notre Renault Trafic en ville, alors on monte à la ville haute d’Opicina pour y garer gratuitement. Nous descendons en ville avec le tramway centenaire. Dans les parties raides, le tram se transforme en funiculaire sans que l’on ait besoin de changer de voiture. L’orientation pour trouver Opicina n’est pas aisée. On monte par la Via Bonomea (très raide) pour arriver à l’obélisque. Nous nous garons Via dell’Hermada à l’entrée de la ville d’Opicina.

Tramway Trieste - Opicina entrant dans la Station de la Via di Campo Romano. Photo © Alex Medwedeff

Tramway Trieste – Opicina entrant dans la Station de la Via di Campo Romano. Photo © Alex Medwedeff

L'intérieur de la motrice n° 405 du tramway d'Opicina datant de 1935. Photo © André M. Winter

L’intérieur de la motrice n° 405 du tramway d’Opicina datant de 1935. Photo © André M. Winter

Piazza Oberdan

Trieste, Frioul-Vénétie Julienne, Italie, Europe

Motrice n° 405 du tramway d'Opicina datant de 1935 au terminus Piazza Oberdan. Photo © André M. Winter

Motrice n° 405 du tramway d’Opicina datant de 1935 au terminus Piazza Oberdan. Photo © André M. Winter

Nous entamons donc la visite de Trieste à la sortie du tram.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.