Les fous de Bassan et les macareux moines de l’île de Runde

Après être remontés du phare, nous visons le bord ouest de Runde qui est beaucoup plus raide. La paroi rocheuse est souvent verticale et c’est ici que nichent les fous de Bassan et les macareux. À la réception du Goksøyr Camping on nous avait dit que les macareux ne rentrent que vers 21h du soir. Il y a deux points de vue: Rundabraden pour les fous de Bassan et à Raudenipa sous le sommet Sandhornet pour les macareux.

Sur le plateau il y a plusieurs marais. Les colonies d’oiseaux se trouvent uniquement sur la face ouest, à droite.

Plateau de l'île de Runde. Photo © Nicolas Medwedeff

Plateau de l’île de Runde. Photo © Nicolas Medwedeff

Marais Myrane sur Runde. Photo © Nicolas Medwedeff

Marais Myrane sur Runde. Photo © Nicolas Medwedeff

Les fous de Bassan à Rundabraden

Derrière l’île de Nerlandsøya.

André et Nicolas photographient au bord ouest du plateau de Runde. Photo © Alex Medwedeff

André et Nicolas photographient au bord ouest du plateau de Runde. Photo © Alex Medwedeff

Sous cette falaise haute de 250 mètres nichent les fous de Bassan. Dans l’herbe les oiseaux sont au repos. Les nids se trouvent tous dans des parties plus verticales dans la falaise.

Fou de Bassan en vol au dessus de la mer. Photo © André M. Winter

Fou de Bassan en vol au dessus de la mer. Photo © André M. Winter

Les macareux moines à Raudenipa sous le sommet Sandhornet

Nous sommes en train de photographier les macareux que nous voyons. Au fond le sommet de Rundabranden, sur l’autre face nidifient les fous de Bassan.

En nous couchant ainsi sur l’herbe basse, des tiques trouvent le chemin sous nos vêtements.

André et Nicolas photographient au bord ouest du plateau de Runde. Photo © André M. Winter

André et Nicolas photographient au bord ouest du plateau de Runde. Photo © André M. Winter

Le macareux moines est un oiseau peu farouche et curieux, très grégaire en période de nidification, marche et sautille d’une manière souvent jugée comique et malhabile, en dodelinant de la tête. Ils sont habiles dans l’eau, maladroits en l’air en encore plus malhabiles sur terre. Cette espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel. Le macareux moine vit environ 25 ans, le record étant de 36 ans pour un macareux écossais. (Source: Wikipédia)

Il sont rentrés de leur pêche durant la journée. Ici on peut s’approcher de quelques mètres des petits oiseaux.

Trois macareux moines sur un rocher. Photo © André M. Winter

Trois macareux moines sur un rocher. Photo © André M. Winter

Ils creusent ici des terriers entre les rochers, et ils sont parfois passablement sales. Ils s’envoleront  ou ne s’envoleront pas, ce n’est pas prévisible.

Il est rare de les voir assis,on les voit presque toujours debout comme des manchots.

Macareux moine vu de côté sur un rocher. Photo © André M. Winter

Macareux moine vu de côté sur un rocher. Photo © André M. Winter

Macareux moine. Photo © André M. Winter

Macareux moine. Photo © André M. Winter

Macareux moine sur un rocher. Photo © André M. Winter

Macareux moine sur un rocher. Photo © André M. Winter

Tête de macareux moine. Photo © André M. Winter

Tête de macareux moine. Photo © André M. Winter

Les macareux moine sont surveillés par des rapaces

Un aigle barbu juvénile en vol vu de dessous. Photo © André M. Winter

Un aigle barbu juvénile en vol vu de dessous. Photo © André M. Winter

D’abord couvert d’un duvet brun-noir les trois premières semaines, le jeune macareux moine se couvre de plumes grises à un mois. Ils sortent parfois de leur terrier, c’est alors qu’ils sont vulnérables. Ce poussin était déjà mort à ce moment et la mouette a du mal à voler avec dans le bec.

Une mouette avec un poussin de macareux mort. Photo © André M. Winter

Une mouette avec un poussin de macareux mort. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.