Le village de Patrimonio et son vignoble

Sous la rubrique de Patrimonio ne se trouve pas grand chose dans les guides, si ce ne sont les vignobles et un menhir. À l’aller, on avait vu les nombreux vignerons ayant des boutiques sur la route qui passe en lacets dans le village. On s’arrête finalement justement pour le menhir et le vin. On gare notre camion sur la grande place vague entre la Brasserie Santa Maria et le local de vente du  Domaine de Montemagni et on descend à pied vers la poste pour se rendre au menhir.

Le long de la route du Hameau Sainte Marie, on passe près d’un curieux bâtiment symétrique. Cela ressemble à un château, mais aussi à une ferme. Sur une terrasse est installé un bar. Il semble que c’était le premier local de vente de la Brasserie Ribella bio corse avant qu’ils ne soient passées sur la route qui descend vers Saint-Florent.

U Nativu

La statue menhir U Nativu se dresse sous un toit protecteur dans un parc du village de Patrimonio. Le monolithe taillée a été trouvé à proximité de Barbaggio en 1964. Il mesure environ 230cm de haut et c’est l’un des rares menhirs corses en calcaire. Il est daté du 1er millénaire avant notre ère et appartient au groupe « nord non armé du Mégalithique III ». Le menhir a des épaules relevées, un visage comme un masque avec oreilles et menton. Une rainure gravée peut être vue à la place du sternum.

Près du menhir est installé un amphithéâtre à ciel ouvert moderne où se tient le festival « Les Nuits de la Guitare ».

Amphithéâtre de Patrimonio. Photo © André M. Winter

Amphithéâtre de Patrimonio. Photo © André M. Winter

Église San Martinu (Saint-Martin)

Cette église est de style baroque, les habitants n’en sont pas peu fiers Pourtant, on a complètement oublié l’enduisage et le décor extérieur. On voit encore tous les trous ayant servi à fixer les échafaudages lors de la construction. Cela se voit aussi sur des monuments romains purement pratiques comme le Pont du Gard, mais jamais sur des immeubles représentatifs. Il semble qu’il y ait des œuvres du 17e siècle à l’intérieur, mais l’église est malheureusement fermée.

Côté latéral sud de l'Église San Martinu. Photo © André M. Winter

Côté latéral sud de l’Église San Martinu. Photo © André M. Winter

Au retour à la voiture, nous entrons dans le local de vente du Domaine de Montemagni. C’est un des plus grands (locaux de vente) du village et en entrant c’est comme on nous y attends déjà. Il n’y a bien sûr que quelques bouteilles à regarder et à déguster. Il est midi, on a faim et pas envie de déguster du vin à ce moment. On en achète quand même deux bouteilles qui servirons les soirs suivants et nous ne sommes pas déçus. On a repris des bibs au supermarché du même vignoble pour en boire à la maison.

Paysage entre le Col de Teghime et Oletta

Une grande partie des Vignobles de Patrimonio se trouve dans la cuvette formée par le Monte Sant’Angelo à l’ouest et la crête principale de l’île à l’est, entre le Col de Teghime et Oletta. C’est un paysage calcaire dont subsistent quelques collines coiffés de roches effritées.

Au retour, nous tenterons de passer dans le vallon sur des pistes agricoles. Elles sont ouvertes à la circulation, mais en grande partie sans revêtement dur. Il y a des parties sablonneuses et d’autres boueuses, on ne s’y risque finalement pas.

Crête du Monte Sant'Angelo. Photo © André M. Winter

Crête du Monte Sant’Angelo. Photo © André M. Winter

Monte Sant'Angelo. Photo © André M. Winter

Monte Sant’Angelo. Photo © André M. Winter

Stretti di Poggio. Photo © André M. Winter

Stretti di Poggio. Photo © André M. Winter

Collines calcaires autour du Monte Sant'Angelo. Photo © André M. Winter

Collines calcaires autour du Monte Sant’Angelo. Photo © André M. Winter

Vignobles dans le vallon de Brietta. Photo © Alex Medwedeff

Vignobles dans le vallon de Brietta. Photo © Alex Medwedeff

Vue par dessus Patrimonio vers la mer. Photo © Alex Medwedeff

Vue par dessus Patrimonio vers la mer. Photo © Alex Medwedeff

Lac de Padula

Nous descendons vers ce lac artificiel en espérant y trouver une place pour piqueniquer. La route pour se rendra au bord est en piteux état et nous laissons le Trafic à mi-chemin pour continuer à pied. Comme beaucoup de lac de barrages, il est sans charme, mais des grands arbres offrent assez d’ombre pour s’assoir.

À l’entrée se trouve le panneau ci-bas. Il interdit les actions les plus invraisemblables. Sachant que l’on n’interdit en général que les délits ayant été commis dans le passé, on peut se demander quelles exactions ont pu avoir lieu ici. Il n’est rédigé qu’en langue corse, cela en rajoute sur le doute.

Panneau d'interdiction en corse. Photo © André M. Winter

Panneau d’interdiction en corse. Photo © André M. Winter

Acacia aux fleurs oranges ? Photo © André M. Winter

Acacia aux fleurs oranges ? Photo © André M. Winter

Sur le terrain vague autour du lac poussent des arbustes de différente taille qui ressemblent à des acacias, mais avec des fleurs oranges qui n’y correspondent pas. Qu’est-ce donc?

 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.