Église San Michele de Murato

San Michele est une petite église d’architecture romane pisane polychrome, construite sans doute  vers 1140. L’alternance de pierres de couleurs verte (serpentine) et blanche (calcaire), assemblées irrégulièrement est semblable aux prestigieux édifices de Pise. Il y a un parking à l’ouest et une place vague dans un virage de la route à l’est.

Église Saint-Michel de Murato. Photo © Alex Medwedeff

Église Saint-Michel de Murato. Photo © Alex Medwedeff

L’église présente de remarquables motifs naïfs que l’on retrouve sur ses murs et qui sont étonnants par leur fantaisie et leur variété: les modillons représentent des personnages ainsi que divers animaux. L’édifice est ceinturé d’une frise formée de petites arcades aux bases sculptées de motifs divers: gerbes de blé, pièces, main coupée, ciseaux. Présentes sur chaque façade, les étroites fenêtres-meurtrières sont ornées de remarquables linteaux, frises et entrelacs de serpents. La fenêtre-meurtrière de l’abside n’est pas sculptée mais incrustée de pierres sombre qui forment deux rosaces et une sorte d’arc de décharge. Source: Wikipédia.

Motifs naïfs d’une façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs d’une façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs d’une façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs d’une façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs sur la façade latérale de l'église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs sur la façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs sur la façade latérale de l'église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs sur la façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs sur la façade latérale de l'église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs sur la façade latérale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs de la façade principale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Motifs naïfs de la façade principale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Le linteau est un remploi d’un sanctuaire précédent. Il représente deux paons qui becquettent les oreilles d’un homme.

Linteau de la porte principale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Linteau de la porte principale de l’église Saint-Michel de Murato. Photo © André M. Winter

Quand nous volons repartir, nous voyons un vieil homme venir vers l’église pour l’ouvrir. En saison, elle est ouverte vers 14 heures, sans garantie aucune. Cependant, l’intérieur n’est pas aussi splendide. On retrouve certes le décor blanc et noir irrégulier, mais les restes de fresques et de badigeonnage sont difficilement interprétables.

Bien que Murato soit loin à l’intérieur des terres, on en voit quand même bien vers la mer.

Vue de Saint-Michel de Murato vers le Golfe de St. Florent. Photo © Alex Medwedeff

Vue de Saint-Michel de Murato vers le Golfe de St. Florent. Photo © Alex Medwedeff

Vue de Saint-Michel de Murato par dessus le Lac de Padula. Photo © André M. Winter

Vue de Saint-Michel de Murato par dessus le Lac de Padula. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.