Vieux port et la Lanterne de Gênes

Il Porto Antico di Genova

Après un tour dans le centre-ville, nous rejoignions l’ancien port de marchandises réhabilité en centre commercial et événementiel, le Porto Antico. On peut parler d’une conversion moyennement réussie. Nous y cassons la croûte avec des spécialités achetées en ville: focaccie, saucissons, olives.

Grande grue du port de Gênes au-dessus un hangar. Photo © Alex Medwedeff

Grande grue du port de Gênes au-dessus un hangar. Photo © Alex Medwedeff

En descendant du centre-ville, on aboutit directement au port en activité. On y fait la maintenance des grands ferrys pour la Corse, la Sardaigne, la Sicile et le Maghreb.

En allant vers l’est, on tombe sur le bassin du vieux port.

La photo en bas est un panorama de la môle, au fond les collines avec les constructions récentes. Tout à droite le centre ancien.

 

Bassin du port de Gênes. Photo © André M. Winter

Bassin du port de Gênes. Photo © André M. Winter

Porto Antico et le quartier San Teodoro de Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Porto Antico et le quartier San Teodoro de Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Ces grands hangars abritent désormais en hôtels, cinémas et restaurants. Durant la journée, le lieu est assez mort. Sur la façade l’ombre de la Grande Roue de Gênes (ruota panoramica).

Anciens entrepôts du Porto Antico. Photo © Alex Medwedeff

Anciens entrepôts du Porto Antico. Photo © Alex Medwedeff

Anciennes grues de port à Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Ancienne grue de port à Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Les grues du quai du Porto Vecchio sont désactivés et leurs rails sont coupés. Elles étaient en fonction jusqu’aux années 1990.
Le grue en bas est une des plus vieilles grues portuaires.
Vue en contre-plongée de la grue tournante historique à Gênes. Photo © André M. Winter

Vue en contre-plongée de la grue tournante historique à Gênes. Photo © André M. Winter

Sur le port réhabilité se trouve aussi le temple gastronomique Eataly. Il rassemble le meilleur de tout ce qui est mangeable en Italie, on y trouve bien sûr aussi des spécialités ligures. On peut aussi y manger, mais nous préférons acheter du pistou, des apéritifs et des petits gâteaux pour le soir et la longue traversée en bateau qui nous amènera en Sicile.

Dans le magasin Eataly Genova. Photo © André M. Winter

Dans le magasin Eataly Genova. Photo © André M. Winter

La Lanterna di Genova

Le grand phare ne se trouve pas dans le vieux port, mais bien plus loin à l’est. Il est aujourd’hui au milieu du port commercial et pas très facile à atteindre. Nous prenons d’abord le métro jusqu’à l’arrêt Dinegro. En avançant vers le bord de mer et vers l’est, on tombe sur une  longue voie piétonne à travers le port commercial et qui mène en un quart d’heure vers le phare. Elle passe par des passerelles et permet des vues plongeantes entre les containers.

Port ferry de Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Port ferry de Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Le port de Gênes est, en termes d’espace et de trafic, le plus grand port industriel et commercial d’Italie et, en concurrence avec les ports Marseille-Fos et Barcelone en mer Méditerranée, un des plus actifs en Europe.

Portiques du port container de Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Portiques du port container de Gênes. Photo © Alex Medwedeff

Face sud de la Lanterna de Gênes. Photo © André M. Winter

Face sud de la Lanterna de Gênes. Photo © André M. Winter

Le phare se visite, en hiver les heures d’ouverture sont assez réduites. On ne peut monter qu’à la plateforme intermédiaire, mais cela suffit amplement pour la vue. Le phare lui-même est grand mais basique. Le musée inclus ne vaut pas la peine.

Lanterna est le nom donné au phare portuaire de la ville de Gênes. Elle est située sur le promontoire dit de San Begnino et se présente sous la forme d’une tour carrée haute de 76 mètres. Elle est coiffée par une lanterne cylindrique équipée d’une optique tournante. Sa hauteur focale est de 117 mètres. (Source: Wikipédia)

Gênes vu du pied de la Lanterna. Photo © Alex Medwedeff

Gênes vu du pied de la Lanterna. Photo © Alex Medwedeff

À gauche le dépôt de charbon pour faire tourner les centrales électriques calorifiques. Il est temps que cela cesse!

Gênes et le port de containers. Photo © Alex Medwedeff

Gênes et le port de containers. Photo © Alex Medwedeff

Containers sur le port de Gênes. Photo © André M. Winter

Containers sur le port de Gênes. Photo © André M. Winter

À Gênes, les grands immeubles se trouvent aussi sur les collines.

Gênes et le port de ferrys. Photo © André M. Winter

Gênes et le port de ferrys. Photo © André M. Winter

Vue par dessus le Porto Antico vers l'est. Photo © André M. Winter

Vue par dessus le Porto Antico vers l’est. Photo © André M. Winter

Ces navires sont gardinnées en hiver.

Ferrys de Corsica Ferries - Sardinia Ferries en gardiennage. Photo © André M. Winter

Ferrys de Corsica Ferries – Sardinia Ferries en gardiennage. Photo © André M. Winter

En bas un ferry de 1994, long de 215 mètres pour 2200 passagers et 1000 véhicules.

Ferry Splendid de GNV dans le port de Gênes. Photo © André M. Winter

Ferry Splendid de GNV dans le port de Gênes. Photo © André M. Winter

En bas un navire de 2005, long de 214 mètres pour 2900 passagers et 850 véhicules. Tirrenia est un grand opérateur italien de ferrys. Leurs navires sont peints d’héros de bande dessinée, ici Batman. Certaines compagnies ont besoin de pub plus que d’autres?

Au fond le navire Tanit de la CTN (Compagnie Tunisienne de Navigation), long de 212 mètres pour 3200 passagers et 1060 véhicules.

Ferry Sharden de Tirrenia. Photo © André M. Winter

Ferry Sharden de Tirrenia. Photo © André M. Winter

Gênes est un port de départ bon marché pour la Tunisie et le Maroc. On trouve ici des voitures et des camionnettes surchargées mais aussi des camping-cars et des véhicules d’expédition.

Véhicules très chargés en partance vers le Maghreb. Photo © André M. Winter

Véhicules très chargés en partance vers le Maghreb. Photo © André M. Winter

En bas un navire de 1996, long de 188 mètres pour 2000 passagers et 750 véhicules. GNV est un grand opérateur italien de ferrys longue distance. Devant deux remorqueurs venant à l’encontre du grand navire.

Arrivée du ferry Fantastic de GNV dans le port de Gênes. Photo © André M. Winter

Arrivée du ferry Fantastic de GNV dans le port de Gênes. Photo © André M. Winter

Deux vues vers l’est du port de Gênes

Axe de la Via Aurelia à l'ouest de Gênes. Photo © André M. Winter

Axe de la Via Aurelia à l’ouest de Gênes. Photo © André M. Winter

Nouveau port commercial de Gênes. Photo © André M. Winter

Nouveau port commercial de Gênes. Photo © André M. Winter

À droite la Grande Roue de Gênes (ruota panoramica).

Anciens entrepôts du Porto Antico. Photo © André M. Winter

Anciens entrepôts du Porto Antico. Photo © André M. Winter

Vue par dessus le port dans le centre-ville ancien.

Grues, clochers, coupoles et tours de Gênes. Photo © André M. Winter

Grues, clochers, coupoles et tours de Gênes. Photo © André M. Winter

Le clocher strié en noir et blanc est celui de la cathédrale. Le grand cube au fond se trouve derrière le Teatro Carlo Felice.

Tours anciennes et modernes de Gênes. Photo © André M. Winter

Tours anciennes et modernes de Gênes. Photo © André M. Winter

Quand la nuit tombe, nous rejoignons le funiculaire pour reprendre le camion pour revenir à l’emplacement à Grondona une seconde fois. On pourrait rester à Righi, mais il y trop de circulation à notre goût.

Sur place à Grondona, nous ne sommes pas seuls, un camion T3 avait aussi trouvée cette place. Mais en plein hiver, cela n’est pas gênant tant que l’on ne fait pas marcher le chauffage auxiliaire au gazole toute la nuit. Nous entamons quelques mets achetés à Eataly. Le réveil est mis très tôt pour être à l’heure à l’embarquement au port.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.