La frégate Dom Fernando II au port de Cacilhas

Pour notre premier accès à Lisbonne, nous avançons avec notre Trafic jusqu’à l’Estacionamento Cacilhas (parking payant bon marché). On y arrive avec peine parce que sur place personne y va en voiture et que rien n’est indiqué (en effet les transports en commun mènent jusqu’au terminal). En y allant, nous craignons ne pas trouver de place, cependant il en reste assez parce que les portugais préfèrent se garer près de l’entrée. Nous restons garés ici la journée et nous nous occupons le soir de chercher un camping.

Fragata Dom Fernando II e Glória

Avant de prendre le ferry, nous voyons la frégate Dom Fernando II. C’est un navre en bois de 1843 avec 50 canons et le dernier à avoir le voyage des Indes portugaises.

Poupe de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Poupe de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Château arrière avec fenêtres obliques de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Château arrière avec fenêtres obliques de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Beaupré de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Beaupré de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Bas-haubans et nid-de-pie du grand mât de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Bas-haubans et nid-de-pie du grand mât de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

On devait bosser dur pour faire tourner ce cabestan.

Grand cabestan et barbotin sur le pont-batterie de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Grand cabestan et barbotin sur le pont-batterie de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

En bas, nous retrouvons le charme de la navigation par temps de guerre généralisé sur les mers.

Pompes, mât et chaîne sur le pont-batterie de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Pompes, mât et chaîne sur le pont-batterie de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Canons sur le pont-batterie du navire Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Canons sur le pont-batterie du navire Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Cantine avec tables repliables de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Cantine avec tables repliables de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Chambre à poudre de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Chambre à poudre de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Drapeau portugais sur la poupe de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

Drapeau portugais sur la poupe de la frégate Dom Fernando II e Glória. Photo © André M. Winter

En ferry de Cacilhas à Cais do Sodré

Accéder en bateau à Lisbonne est vraiment un bon choix à faire. On avance lentement vers cette ville presque entièrement tournée vers l’eau et la mer, tout le panorama maritime s’ouvre alors à nous. Sur ce passage circulent des ferrys à pont ouvert, on voit donc bien (contrairement au passage Trafaria, Porto Brandão, Belém).

Ferry de la ligne Transtejo Cacilhas - Cais do Sodré. Photo © André M. Winter

Ferry de la ligne Transtejo Cacilhas – Cais do Sodré. Photo © André M. Winter

Phare de Cacilhas et Cais do Sodré au fond. Photo © Alex Medwedeff

Phare de Cacilhas et Cais do Sodré au fond. Photo © Alex Medwedeff

Farol de Cacilhas. Photo © Alex Medwedeff

Farol de Cacilhas. Photo © Alex Medwedeff

Le phare de Cacilhas est formé d’une tour cylindrique en fonte de 12 m de haut et de 1,27 mètres de diamètre, avec galerie et lanterne, peinte en rouge. Il est situé sur un quai, en bord du Tage. Ce phare n’est plus en action depuis 1978. Entre 1983 et 2007, il était positionné sur sur les Açores.

La statue monstrueuse au sud du Tage achevée en 1959.

Vue en direction aval et mer sur le Pont du 25 Avril.

Pont du 25 Avril sur le Tage. Photo © André M. Winter

Pont du 25 Avril sur le Tage. Photo © André M. Winter

Le Padrão dos Descobrimentos (en français : le Monument aux Découvertes) est un monument érigé à la mémoire des navigateurs portugais des 15e et 16e siècles et du prince Henri le Navigateur. Les Lisboètes les moins friands de l’esthétique salazariste surnomment ironiquement ce monument « Poussez pas derrière! » (Source: Wikipédia)

Padrão dos Descobrimentos. Photo © André M. Winter

Padrão dos Descobrimentos. Photo © André M. Winter

Tours du centre commercial Amoreiras. Photo © André M. Winter

Tours du centre commercial Amoreiras. Photo © André M. Winter

Sur la partie basse du pont circulent les trains.

Le navire sur la photo du bas transportait plus d’une tonne de cocaïne en provenance d’Amérique du sud et a été arraisonné en octobre 2017.

Le cargo Agat à l'entrée de la Doca do Espanhol. Photo © André M. Winter

Le cargo Agat à l’entrée de la Doca do Espanhol. Photo © André M. Winter

Nous voyons vers notre but du jour: le centre de Lisbonne. Durant la matinée, les gros nuages se lèveront.

L'Alfama de Lisbonne vu du Tage. Photo © André M. Winter

L’Alfama de Lisbonne vu du Tage. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.