Beaucoup de route pour vérifier quelques départs de randonnée

La journée du 23 août 2021 est pluvieuse le matin dans les montagnes. Cela tombe bien, nous sommes fatigués des randonnées des quatre jours précédents. Nous ne restons cependant pas inactifs. Pour son guide de randonnée, André a aussi quelques randonnées dont uniquement le départ ou l’accès en voiture doivent être vérifiés. C’est donc une journée de route.

La Forêt d’Abetone

On fait l’aller retour à Abetone et certaines vallées latérales. Ces routes sinueuses ne sont finalement pas beaucoup moins fatigantes, mais nous pouvons nous relayer au volant.

Parfois, les panneaux au pied des randonnées sont parfaits. Malheureusement, ce n’est pas une des randos qu’André doit vérifier.

Panneau avec carte bien détaillée. Photo © André M. Winter

Panneau avec carte bien détaillée. Photo © André M. Winter

Vasque du Torrente Sestaione. Photo © André M. Winter

Vasque du Torrente Sestaione. Photo © André M. Winter

La forêt d'Abetone. Photo © Alex Medwedeff

La forêt d’Abetone. Photo © Alex Medwedeff

Nous redescendons des montagnes, car il n’arrête pas de pleuvoir.

Le pont suspendu piéton à Mammiano Basso

En montant vers Abetone, nous avons vu le Ponte Sospeso di San Marcello Pistoiese en passant sous la pluie. Au retour, nous nous y arrêtons. Le pont suspendu est impressionnant, mais il n’est pas d’une grande utilité. Il permet seulement de rejoindre la route nationale se trouvant de l’autre côté de la vallée, peut-être y passent quelques fois des écoliers. Il y a certes des sentiers de randonnée du côté du village, mais rien du tout de l’autre côte, uniquement la route passante.

Sur le Ponte Sospeso di San Marcello Pistoiese. Photo © André M. Winter

Sur le Ponte Sospeso di San Marcello Pistoiese. Photo © André M. Winter

Orrido di Botri

L’après-midi, le soleil revient et nous approchons les gorges d’Orrido di Botri. Elles sont vraiment impressionnantes. Pour le guide de randonnée qu’André rédige, il nous faut juste vérifier l’accès routier, les heures d’ouverture et les autres conditions d’accès, mais on aurait très bien voulu faire cette rando aquatique rien que pour le plaisir. Cependant, comme il pleuvait en Toscane le matin, le service de la région a émis un avis « risque jaune » (giallo) et les gorges restent fermées pour le reste de la journée. La route d’accès est très longue et il n’y a pas grand chose d’autre à faire autour. Retour donc.

Accès aux gorges Orrido di Botri. Photo © André M. Winter

Accès aux gorges Orrido di Botri. Photo © André M. Winter

Lago di Turrite Cava

Le soir, nous montons au barrage formant le lac Turrite Cava. Il est accessible par une étroite route montant de la voie principale dans la Vallée du Serchio, c’est en gros en face de Barga où nous voulons randonner le lendemain. Le lac est un lieu propice pour prendre un bain, même si l’eau est un peu trouble à cause des pluies de la matinée. L’eau est cependant chaude. L’accès aux parties plus profondes n’est pas très aisée car les berges déposées par les crues sont raides et formées de galets assez meubles.

Alex marche vers le Lago di Turrite Cava. Photo © André M. Winter

Alex marche vers le Lago di Turrite Cava. Photo © André M. Winter

Le soir, nous entendons des cris d’oiseau et le matin nous voyons que ce sont des oies. Il y en a des grises sauvages, des blanches domestiques et des croisées aux colorage mixte. Ces oiseaux semblent cependant tous sauvages. Reste a savoir ce qui se passe le 11 novembre ici…

Oies semi-sauvages au Lago di Turrite Cava. Photo © André M. Winter

Oies semi-sauvages au Lago di Turrite Cava. Photo © André M. Winter

Un peu en amont du lac se trouve un ancien pont. Cette rivière formait la limite entre la République de Lucques et Garfagnana Estense. La date de construction du pont n’est pas connue. La rénovation de 2013 a relevé le parapet. L’arche est haute de 11 mètres.

L'arc du Pontaccio sulla Turrite Cava. Photo © Alex Medwedeff

L’arc du Pontaccio sulla Turrite Cava. Photo © Alex Medwedeff

Nous restons pour la nuit à l’ouest du Lago di Turrite Cava. Il y a une sorte de parking sauvage sous la route. Le site est très ombragé donc frais mi-septembre. On entend quand même fort la circulation qui dure jusqu’à 23 heures et qui reprend à 6 heures du matin en semaine. Ce n’est pas un problème pour nous car nous devons nous lever tôt pour les randonnées. Durant la nuit, quelqu’un joue la musique très fort, nous pensons que cela vient de la Pizzeria Al Laghetto en face, qui est pourtant fermée. Bref, ce n’est pas l’endroit rêvé pour nous.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.