Schienale dell’Asino et Cresta Sella sud

C’est la dernière grande randonnée que nous entreprenons à deux ce 29 août 2019 avant de passer deux semaines en Corse. Et c’en est une dure alors que nous ne parcourons que la nouvelle montée d’Arni vers le Passo Sella. Il s’agit d’une arête rocheuse qui exige un peu de grimpe au-dessus du vide, rien de méchant, mais nous sommes montés un peu trop vite et pas préparés à ce type de chemin. Mais la vue est fantastique.

On monte d’abord au Refuge Puliti, il est fermé en 2021.

Le chemin passe ensuite dans la forêt et dans le lit d’un torrent sec. Le tracé reste très pentu.

En arrivant sur la crête s’ouvre un beau panorama à plus de 270 degrés.

Vue retour dans la vallée. Photo © Alex Medwedeff

Vue retour dans la vallée. Photo © Alex Medwedeff

Vue vers la mer et Carrare. Photo © Alex Medwedeff

Vue vers la mer et Carrare. Photo © Alex Medwedeff

Devant nous, la crête se montre de plus en plus méchante. Cependant on contourne ces premiers rochers par la droite.

Arête rocheuse avant le Schienale dell'Asino. Photo © Alex Medwedeff

Arête rocheuse avant le Schienale dell’Asino. Photo © Alex Medwedeff

La photo ci-bas montre l’arrête à parcourir jusqu’à la paroi du Monte Macina. À première vue, ce n’est pas méchant, il faut cependant passer en grande majorité directement sur l’arête. Le vide est surtout du coté gauche.

La crête et la face sud du Monte Macina. Photo © André M. Winter

La crête et la face sud du Monte Macina. Photo © André M. Winter

Ci-bas deux passages clés, on voit bien qu’il faut passer du côté de l’abîme.

Nous ne sommes pas au bout de nos peines au sud du Monte Macina car nous n’avons parcouru que la moitié de la crête jusqu’au Passo Sella. Le chemin est maintenant plus facile, mais il passe encore dans des versants très raides. L’herbe assez haute empêche de reconnaître le chemin loin devant. En tout cas, nous ne devons pas passer par dessus le Monte Macina, on le contourne par la droite (est) non sans continuer à monter de manière conséquente.

Vue retour sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Vue retour sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Traversée sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Traversée sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Vue retour sur la crête avec le Schienale dell'Asino. Photo © André M. Winter

Vue retour sur la crête avec le Schienale dell’Asino. Photo © André M. Winter

Ve retour du passage du sud à l'est sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Vue retour du passage du sud à l’est sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Sentier sortant vers l'est sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Sentier sortant vers l’est sous le Monte Macina. Photo © André M. Winter

Le dernier passage vers le Passo Sella est plus aisé et plus plat, il faut juste remonter avant le col. Celui-ci est plat et large. Une chapelle-abri nouvellement érigée s’y trouve, elle est bâtie en grande partie en débris de marbre des carrières toutes proches.

Le Monte Sella et la route vers la Cava Ronchieri. Photo © André M. Winter

Le Monte Sella et la route vers la Cava Ronchieri. Photo © André M. Winter

La vallée d'Arni. Photo © Alex Medwedeff

La vallée d’Arni. Photo © Alex Medwedeff

Le tour du guide de randonnée qu’André rédige est beaucoup plus long et passe derrière la crête à droite vers le Monte Sumbra. Nous avons cependant parcouru toutes les sections à vérifier et nous prenons la piste des carrières pour revenir au point de départ. C’est un chemin facile, mais qui casse genoux et mollets. Les quelques 500 mètres de dénivelé doivent être redescendus. Nous sommes dimanche, les carrières sont à l’arrêt, on passe donc sans être bloqué ou mis en danger par des gros camions ou des engins chenillés. C’est aussi bien plus tranquille ainsi. En semaine, le vacarme est incessant.

Avec les pauses, nous avons besoin de 4h30 pour cette ronde.

 

Au retour, nous faisons le plein d’eau à la bonne source d’eau qui se trouve de l’autre côté du pont piétonnier sous le parking. Nous prenons alors la route par le Passo del Vestito vers la côte. Cependant, avant nous marquons un arrêt à Le Gobbie pour vérifier un autre accès de randonnée vers le Monte Altissimo, nous ne faisons qu’un aller-retour de 25 minutes.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.