L’agréable surprise de la ville de Duderstadt

André a dormi près de la ville, il y est donc assez tôt le matin. Une grande partie du centre-ville est zone piétonne et les autres places pour se garer sont réservés aux résidents. Des parkings se trouvent au nord et à l’ouest, ceux plus près du centre sont payants à raison de EUR0,75 par heure, ce qui est un prix très décent. La ville est très proche de l’ancienne frontière qui séparait les deux Allemagnes, mais elle appartenait à la sphère ouest. Pourtant c’est surtout le patrimoine ancien qui impressionne.

L’hôtel de ville n’y fait pas exception, les étages hauts de ce grand bâtiment sont à colombages.

Pferdebrunnen signifie fontaine à chevaux, or ce n’est pas un abreuveur à bêtes de trait. Le nom vient de l’origine du grand tronc de chêne, le Pferdeberg au sud de la ville.

Presque toute la ville est construite de maisons à colombages. Même les petites maisons loin des axes principaux touristiques sont construites de cette façon.

Maisons à colombages au nord du centre de Duderstadt. Photo © André M. Winter

Uniquement les églises (aux deux bouts de la rue principale) et des éléments de la défense médiévale comme les tours sont entièrement en pierre.

La grande tour au toit en vrille fait partie des remparts de la ville. Elle se visite, André aurait bien aimé y monter, mais il est trop tôt de la journée.

André reprend la route vers le nord, mais il ne reste pas longtemps sur l’autoroute et il vise la ville de Hildesheim.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.