Passage avec la route E6 sur le Dovrefjell

La route logique de Dombås vers Trondheim passe par le Dovrefjell. Un fjell est un haut-plateau entre des terres plus basses et plus clémentes. Il y fait toujours plus frais, du vent souffle en permanence, on n’y trouve que peu d’abres, ce sont des étendues presque désertiques. Nous sommes passés ici en mars 2014 et en juillet 2016. C’était les deux fois du nord au sud et avec une météo moyenne. Aujourd’hui, nous roulons dans l’autre sens et il fait très beau.

Montée sur l’E6 au nord de Dombås. Photo © Nicolas Medwedeff

Arrivée sur le Dovrefjell par le sud. Photo © Nicolas Medwedeff

Comme indiqué plus haut, il n’y a pas grand chose à voir. On ne s’arrête donc que pour aller à la toilette aux aires de repos comme au sud de Springarbekksætre (Furuhaugli Fjellhytter). Le local des toilettes est fermée et ne s’ouvre qu’avec une carte bancaire ou de crédit. Il ne faut rien payer, mais c’est le contrôle d’accès pour éviter que des enfants ou des animaux y pénètrent.

 

Passage sur le Dovrefjell. Photo © Nicolas Medwedeff

On continue à traverser ce grand plateau. On s’arrête une autre fois à ce que nous interprétons comme le col du plateau. C’est aussi le point de départ vers la montagne de Hjerkinnskollan sur la droite. Un chemin monte directement vers le haut. Nous nous y engageons pour avoir une meilleure vue d’ensemble.

Aire de repos sur le col du Dovrefjell. Photo © Nicolas Medwedeff

Snøhetta dans le Parc national de Dovrefjell-Sunndalsfjella. Photo © André M. Winter

Sur ce chemin, nous découvrons deux monuments. Le premier, plus vieux, est encore assez logique, mais nous ne comprenons pas pourquoi il est placé. Le deuxième est une curieuse célébration de divorce.

« Souvenz-vous de la jeunesse norvégienne qui a bâti ce monument en signe de gratitude à l’occasion du 150e anniversaire du Constitution norvégienne 1814-1964 » (« Enig og tro til Dovre Fallen reist av norsk ungdom i takknemlighet ved 150-års jubileet for Norges Grunddlov 1814-1964 »).

« Érigée le 7 juin 2005 à l’occasion du 100e anniversaire de la dissolution de l’union avec la Suède, Erland Løkken, maire de la commune de Dovre, Kristin Hille Valla pour les gouverneurs du comté d’Oppland » (« Reist 7. juni 2005 ved 100-årsmarkeringen for unionsoppløsningen med Sverige, Erland løkken ordfører Dovre kommune, Kristin Hille Valla fylkesmann Fylkesmannen i Oppland »). L’union entre la Suède et la Norvège était effective entre 1814 et 1905. Elle n’était jamais du goût des norvégiens. Il semble que c’est pour cette raison qu’ils installent des monuments en l’honneur de la dissolution de cette union. La haine devait être forte et elle l’est peut-être encore de nos jours.

Nous continuons vers le nord. Cela reste assez plat, mais on descend assez vite vers Oppdal.

Passage sur le Dovrefjell. Photo © André M. Winter

Descente du Dovrefjell par Vårstigen. Photo © André M. Winter

Nous nous dirigeons maintenant sur Trondheim.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.