Tour dans Florence avec le Ponte Vecchio

À côté des gands monuments comme le baptistère, la cathédrale et son musée, le musée Galilée, la Galerie des Offices, San Miniato al Monte ou Santa Croce, la ville de Florence offre aussi d’autres lieux remarquables. Nous en présentons ici quelques uns croisés lors de nous deux jours dans la Ville. Cette page rassemble les parties de la ville en dehors des sites présentés dans les pages précédentes. Nous tentons ici de reconstruire notre itinéraire un peu chaotique.

Il Duomo di Firenze

Nous admirons l’extérieur de la cathédrale lors de nos fréquents passage sur cette place centrale. Cela nous permet d’avoir aussi quelques vue avec du soleil.

La coupole de la cathédrale de Florence vue du sud-ouest. Photo © André M. Winter

La coupole de la cathédrale de Florence vue du sud-ouest. Photo © André M. Winter

Il Museo dell’Opera del Duomo di e il battistero di San Giovanni

Le ticket du baptistère est joint à celui du musée de l’histoire de la construction de la cathédrale.

Reconstitution de la façade de la cathédrale Santa Maria del Fiore en 1587. Photo © André M. Winter

Reconstitution de la façade de la cathédrale Santa Maria del Fiore en 1587. Photo © André M. Winter

Il Palazzo Vecchio

Ce palais se trouve sur une des plus grandes places de Florence et forme encore de nos jours l’hôtel de ville. Il est surmonté d’une tour comme on en voit souvent en Toscane mais moins à Florence. À l’intérieur se trouvent plusieurs sales de réunions dont le célèbre Salone dei Cinquecento, mais à cause du corona virus, toutes les visites hormis la première cour sont annulées.

Il Palazzo Vecchio di Firenze. Photo © André M. Winter

Il Palazzo Vecchio di Firenze. Photo © André M. Winter

Comme David se trouve en copie devant le Palazzo Vecchio, nous rayons de notre route la Galleria dell’Accademia de Florence qui montre la version originale.

La cour de Michelozzo est la première cour en entrant par la façade principale. En 1565, à l’occasion des noces de François I de Médicis, fils de Cosme I, et de Jeanne d’Autriche, sœur de l’empereur Maximilien II, la cour est transformée et ornée dans un style maniériste. Sur les tympans, tout autour de la cour, sont reproduites les enseignes des églises et des congrégations des membres et des métiers de la ville, tandis que dans les registres inférieurs sont peintes, en honneur de Jeanne d’Autriche, des vues des villes de l’Empire des Habsbourg. Cela fait un peu bizarre pour nous qui sommes autrichiens. Les voûtes sont enrichies de décorations grotesques. (Source Wikipédia)

Voûtes décorées du Cortile di Michelozzo du Palazzo Vecchio de Florence. Photo © Alex Medwedeff

Voûtes décorées du Cortile di Michelozzo du Palazzo Vecchio de Florence. Photo © Alex Medwedeff

En passant entre les deux ailes de la Gallérie des Offices, on arrive au fleuve Arno et aux vues classiques sur le Ponte Vecchio.

Il museo Galile0

Juste à côté de la Galerie des offices, le musée Galilée de Florence est un excellent musée de l’histoire de la science.

Globe céleste de Willem Janszoon Blaeu, après 1630. Photo © André M. Winter

Globe céleste de Willem Janszoon Blaeu, après 1630. Photo © André M. Winter

Après la visite du baptistère et du musée Galileo le premier jour, un des nombreux passages pluvieux croise la ville et nous nous réfugions sur une des terrasses couvertes de la grande Piazza della Republica. On peine à nous relever des grands canapés et nous avons beaucoup de mal à nous limiter à un cappuccino chacun.

Basilica di San Lorenzo di Firenze

La Basilique San Lorenzo est l’un des principaux lieux de culte catholiques de Florence. Elle comprend des constructions ou œuvres assez célèbres. Mais on y a installé un méchant système avec deux entrées payantes. Nous voulions voir les tombeaux des Médicis réalisés par Michel-Ange, or ceux-ci se trouvent dans la Nouvelle Sacristie de la Chapelle des Médicis qui est accolée à la Basilique San Lorenzo. À l’accueil on nous propose certes un tour guidé en italien d’une quarantaine de minutes durant lequel on pourrait voir par une fenêtre dans la Nouvelle Sacristie. Nous refusons cependant parce que la vue de cette fenêtre ne remplace pas la visite du tombeau. Comprenant notre erreur après avoir payé, nous visitons quand même le complexe de la basilique. L’église est assez simple et dépouillée.

Ticket pour la Basilique di San Lorenzo. Photo © André M. Winter

Ticket pour la Basilique di San Lorenzo. Photo © André M. Winter

Croisée du transept de la Basilique San Lorenzo de Florence. Photo © André M. Winter

Croisée du transept de la Basilique San Lorenzo de Florence. Photo © André M. Winter

Coupole centrale de la Sagrestia Vecchia. Photo © André M. Winter

Coupole centrale de la Sagrestia Vecchia. Photo © André M. Winter

Coupole avec fresque céleste Cielo del Luglio 1442 de la Sagrestia Vecchia. Photo © André M. Winter

Coupole avec fresque céleste Cielo del Luglio 1442 de la Sagrestia Vecchia. Photo © André M. Winter

Tomba di Cosimo de Medici. Photo © André M. Winter

Tomba di Cosimo de Medici. Photo © André M. Winter

Comme c’est notre dernier point de visite de notre premier jour en ville, nous somme fatigués et donc un peu énervés. Nous passons vite sans trop prendre le temps de tout regarder. En sortant, nous faisons le tour du bâtiment pour trouver l’accès à la Nouvelle Sacristie, mais ici se trouve une queue et l’idée d’attendre là dans la rue sous la pluie ne nous enchante pas. Nous partons en direction nord pour retrouver un bon magasin de cantuccini et pour manger quelque chose avant de retourner au camping en bus. Il pleut durant la soirée et durant la nuit.

Il Ponte Vecchio sull’Arno

Nous voilà le deuxième jour dans la ville de Forence.

Ce pont du 14e siècle est le plus ancien de la ville. Il se trouve à un endroit où les romains avaient déjà placé un pont. C’est le seul pont sur l’Arno qui n’a pas été détruit lors du retrait des troupes allemandes nazies parce qu’il est trop étroit pour les chars alliés de l’époque.

Il est surmonté par le Corridor de Vasari, un couloir couvert passant du Palazzo Vecchio au Palazzo Pitti de l’autre côté de la ville au milieu du 16e siècle. Il permettait au Médicis de passer discrètement de leur résidence au centre politique de la ville sans être vus. Des deux côtés du pont sont accolés les locaux de joailliers et ces deux spécificités en font sans doute l’emblème de la ville.

Nous passons ici cinq fois, mais nous n’avons du soleil qu’une seule fois le matin. Le temps de la Toscane est directement influencé par le Golfe de Gênes et Florence se trouve en plus dans une partie bordée de montagnes au nord et à l’est. Des perturbations qui arrivent s’entassent et ne passent pas.

Il Ponte Vecchio di Firenze. Photo © André M. Winter

Il Ponte Vecchio di Firenze. Photo © André M. Winter

Échoppes accolées au Ponte Vecchio de Florence. Photo © Alex Medwedeff

Échoppes accolées au Ponte Vecchio de Florence. Photo © Alex Medwedeff

Les photos ci-bas datent du mercredi 23 septembre 2020 aux heures de midi. On peut déambuler sur le Ponte Vecchio comme dans n’importe quelle autre rue. C’est un des effets positifs de la pandémie du Covid-19. Par temps normaux, on n’arrive pas à passer ici. Les photos que nous connaissions nous avaient toujours découragés de visiter Florence. On avait même des projets de n’être en ville qu’au milieu de la nuit pour échapper aux masses. Mais cette année, c’est très tranquille. Seul regret: la météo vraiment difficile cette fin de septembre.

En bas, une vue du sud de l’Arno sur le Ponte Vecchio. On voit ici le Corridoio Vasariano faire le tour de la Torre Mannelli.

Vue sur la ruelle du Ponte Vecchio du sud vers le nord. Photo © André M. Winter

Vue sur la ruelle du Ponte Vecchio du sud vers le nord. Photo © André M. Winter

Lors de la visite de la Galerie des Offices, on a la possibilité de voir le Corridoio Vasariano et le Ponte Vecchio sous un angle un peu différent. On voit ainsi aussi les ponts plus en aval sur l’Arno.

Le Ponte Vecchio vu des Galeries des Offices. Photo © André M. Winter

Le Ponte Vecchio vu des Galeries des Offices. Photo © André M. Winter

Ponte Santa Trinita en aval du Ponte Vecchio. Photo © Alex Medwedeff

Ponte Santa Trinita en aval du Ponte Vecchio. Photo © Alex Medwedeff

Le Ponte Vecchio vu du Ponte Santa Trinita. Photo © Alex Medwedeff

Le Ponte Vecchio vu du Ponte Santa Trinita. Photo © Alex Medwedeff

André avait cherché avant de partir une possibilité de descendre sur les berges de l’Arno pour approcher mieux le Ponte Vecchio. Mais l’accès par le Lunarno Generale Diaz est méchamment grillagé et c’est apparemment l’accès des rameurs aux couleurs florentines qui se lancent ici pour passer et repasser sous le pont. Un autre moyen est le Terzo Giardino au sud et plus en amont. Mais lors de notre passage, l’Arno nous semble légèrement en crue et le passage sous le Ponte alle Grazi n’est pas faisable sans passer dans de l’eau profonde.

Rameurs sur l'Arno à Florence. Photo © André M. Winter

Rameurs sur l’Arno à Florence. Photo © André M. Winter

Sur la rive sud, il y aussi plusieurs détails pittoresques.

La Galleria degli Uffizi

Le début de la deuxième journée est consacré au seul musée pour lequel nous avons réservé des cartes: la Galerie des Offices. Nous avons pris le premier créneau possible, c’est à 9h du matin. Il semble qu’il y ait aussi un contingent de cartes en vente directe sur place, mais cela nous paraissait trop risqué en voyant le décompte en ligne des places disponibles fin août lorsque nous avons finalement réservé les tickets. La visite du musée est aisée, il n’y a que deux ou trois personnes par salle.

L'Annonciation, Leonardo da Vinci, vers 1472. Photo © André M. Winter

L’Annonciation, Leonardo da Vinci, vers 1472. Photo © André M. Winter

Nous restons trois heures avant d’aller manger dans un quartier aux sud de l’Arno.

La Piazzale Michelangelo

Après le bon et copieux repas avec pas mal de viande, nous nous sentons assez fort pour attaquer la montée vers la Piazzale Michelangelo au sud-est de la ville. Nous sous-estimons un peu la distance, le dénivelé et le soleil qui pointe quand même parfois son nez. Nous réussissons à passer majoritairement dans des petites rues ou des parcs, mais nous arrivons essoufflés. On peut aussi monter en voiture ou avec un bus, mais comme ça, nous avons au moins fait un peu de sport.

Le vue es indéniablement belle, on voit sur tous les monuments principaux. Le nom de la place n’a pas de rapport historique avec Michel-Ange, on trouve simplement quelques copies de ses sculptures ici.

Vue de la Piazzale Michelangelo sur le centre de Florence. Photo © André M. Winter

Vue de la Piazzale Michelangelo sur le centre de Florence. Photo © André M. Winter

La cathédrale de Florence vue de la Piazzale Michelangelo. Photo © André M. Winter

La cathédrale de Florence vue de la Piazzale Michelangelo. Photo © André M. Winter

Basilica di San Miniato al Monte

Au-dessus du belvédère se trouve une église un peu délaissée des touristes,  mais tout à fait remarquable, la Basilique de San Miniato al Monte.

La Cappella del Crocefisso dans la Basilique San Miniato al Monte. Photo © André M. Winter

La Cappella del Crocefisso dans la Basilique San Miniato al Monte. Photo © André M. Winter

Basilica di Santa Croce

Après la visite nous redescendons en ville et enchainons avec l’incontournable Basilique Santa Croce. Nous sommes les derniers à y entrer quelques minutes avant la fermeture de la billetterie. C’est notre dernier grand point du programme de la ville.

Autel avec retable de Cappella Baroncelli dans l'église Santa Croce de Florence. Photo © André M. Winter

Autel avec retable de Cappella Baroncelli dans l’église Santa Croce de Florence. Photo © André M. Winter

Nous retournons aux centre pour faire les coures dans le magasin de luxe Eatay, mais c’est un des seuls endroits en Toscane où l’on trouve du pain de qualité et bien épicé et salé.

Lors de nos balades en ville, nous sommes aussi passé près de quelques curiosités.

Carte OpenStreetMap de Florence

Carte OpenStreetMap de Florence

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.