Les fumerolles de Sasso Pisano dans le zone géothermique des Biancane

Avant de partir, André avait relevé des sites moins connus et hors des villes et des villages. Une zone géothermique avec des fumerolles rentre parfaitement dans ce cadre, surtout après la visite de Pise et d’autres sites touristiques comme Bogheri. Cette zone est aussi exploitée industriellement, les centrales électriques géothermiques alimentent une grande partie des lignes électriques des chemins de fer italiens.

Mais la terre émet des vapeurs d’eau un peu de partout et ce ne sont que les grands gisements qui sont déviés avec des grands tuyaux isolés vers les centrales électriques. Pour cet effet, on pompe de l’eau froide qui revient en vapeur d’eau vers le haut. Des sources de vapeurs de taille moyenne sont utilisés par la population locale pour chauffer leurs maisons.

Les petits gisements divers sont en visite libre dans la colline. Leur abondance ne dépend que des précipitations des jours précédents. Nous avons de la chance, il a plu assez régulièrement ici. La partie facilement accessible se trouve entre le village de Monterotondo Marittimo au sud et Sasso Pisano au nord. Dans la partie sud se trouve aussi une centrale que l’on peut visiter. Les deux parties sont reliés par un chemin balisé qui passe près des fumeroles et autres bouches bouillantes qui crachent.

Fumerolles de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Fumerolles de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Randonnée dans les fumerolles de Sasso Pisano

Nous montons par le nord, mais pas tout a fait jusqu’au col et nous redescendons du même côté car des gros nuages préparent une grosse averse que nous éviterons de justesse en revenant au camion à temps.

Le magma chauffant l’eau de pluie se trouve à une centaine de mètres sous la surface de la terre. Les vapeurs d’eau charrient aussi du souffre et d’autres produits chimiques. Toute la végétation est détruite sur un dizaine de mètres autour des fumerolles. Comme sur des sites comparables au monde (par exemple les Champs Phlégréens à Naples et le Parc national du Yellowstone aux USA), les bouches ne sont pas fixes et se déplacent le long des failles dans roche calcaire. Cela crée des tranchés de roche blanche, grise et jaune dans une forêt sinon très verte et dense.

Fumerolles et traces de soufre près de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Fumerolles et traces de soufre près de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Chemin dans la zone thermale de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Chemin dans la zone thermale de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Nous sommes sur une colline et il y a donc peu d’eau qui pénètre dans les profondeurs. Les rejets de vapeur sont donc petits ou moyens et il n’y a que très peu de concrétion calcaires. On n’assiste donc pas à la formation de terrasses de tuf ou de calcite.

Fumerolles de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Fumerolles de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Lors de notre passage, ce sont les fumarolles du bas qui sont les moins grandes et les plus puantes. Au point culminant de notre petit tour se trouvent des fumarolles qui ressemblent plutôt à des cocottes-minute.

Fumerolle bouillante de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Fumerolle bouillante de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Fumerolles bouillantes de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

Fumerolles bouillantes de Sasso Pisano. Photo © André M. Winter

La carte ci-bas montre notre cheminement entre les zones de fumeroles.

Carte OpenTopoMap des fumerolles de Sasso Pisano

Carte OpenTopoMap des fumerolles de Sasso Pisano

Nuit près d’une ferme abandonnée

Nous attendons la fin de la pluie sur la parking au pied de la randonnée. Il s’agit d’un accès à une société qui fait la maintenance des conduites de vapeur. C’est sans doute calme la nuit, mais près des maisons et l’odeur de soufre est quand même forte. André avait repéré un autre site au bord de la route un peu plus loin au nord-ouest, mais nous trouvons une petite route un peu avant à la sorte de Passo Pisano. Comme précisé plus haut, toutes ces collines sont truffés de sources chaudes et il y a donc des routes ou des bonnes pistes vers les sources captés. Dans le cas précis ici la route mène aussi à un site étrusque (Complesso Sacro-Termale Etrusco Il Bagnone). Ces fouilles ne sont ouverte à la visite que sur réservation et sans doute complètement fermées cet été 2020 à cause du corona virus.

Un troisième embranchement de la piste mène à la ferme abandonnée Podere Il Bagno. C’est ici que nous nous installons. Le soleil ressort le soir dans que les nuages noirs à l’est disparaissent.

Notre trafic devant la ferme en ruine de Podere il Bagno. Photo © André M. Winter

Notre trafic devant la ferme en ruine de Podere il Bagno. Photo © André M. Winter

Ciel orgageux. Photo © Alex Medwedeff

Ciel orgageux. Photo © Alex Medwedeff

Notre Trafic n’est pas entièrement équipé pour la vanlife avec documentation en ligne sur facebook, instagram et youtube. Mais nous avons ce qu’il faut quand un travail urgent est à achever en cours de route.

Alex avec l'ordinateur portable dans notre Trafic. Photo © André M. Winter

Alex avec l’ordinateur portable dans notre Trafic. Photo © André M. Winter

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.